Baronnerie de Creully - Attalus et sa Famille Index du Forum
Baronnerie de Creully - Attalus et sa Famille
Les Terres du Baron Attalus et de sa Famille
 
Baronnerie de Creully - Attalus et sa Famille Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 ::
Aller à la page: <  1, 2, 38, 9, 1021, 22, 23  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Baronnerie de Creully - Attalus et sa Famille Index du Forum -> Baronnerie de Creully - Attalus et sa Famille -> Au Manoir de Creully -> - Aile Publique -> Bibliothèque
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Lun 18 Jan - 21:28 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Amelie_rose a écrit:

Sharpo et Amélie, et leur nouveau né Galahad, bien emmailloté, étaient arrivés juste à temps pour prendre le bac.

Aussi, c'est seulement à bord qu'Amélie put pour la première fois admirer la beauté qu'était le Mont édifié. Elle eut alors une pensée pleine de tendresse pour son ami disparu, Teebee, avec lequel, elle avait eu un an auparavant le projet de venir.
Mais cette nostalgie, fut vite chassée lorsque son bébé se mit à pleurer, surement effrayé par la foule compacte qui avait pris place.

D'ailleurs de nombreuses connaissances étaient à bord, apparemment les futurs mariés avaient beaucoup d'amis ou du moins de multiples connaissances.
Il est vrai qu'Estoile avait toujours un mot gentil à adresser, sans compter sa joie de vivre qui déteignait sur ceux qu'elle côtoyait.
Quant à Attalus, il était plaisant comme homme.

La mer était quelque peu agitée, ce qui n'avait pas l'air de rendre indifférent tous les passagers, notamment Amélie, qui bien qu' habituée à la pêche à Honfleur, craignait encore le mal de mer. elle échangea un petit sourire compréhensif avec Mabelle.

Heureusement, la traversée ne durait que quelques minutes. Une fois débarquée, la foule commença à empreinter le sentier qui menait au sommet, afin de se rendre dans l'église où devaient avoir lieu l'échange des consentements.







_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 18 Jan - 21:28 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Mar 19 Jan - 19:18 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Matouminou a écrit:
ARRIVEE AU MONT SAINT MICHEL

Le voyage se passa sans encombre et ils arrivèrent au Mont dans les délais. Ils allèrent directement à l'auberge où ils avaient réservé une chambre. Le garde leur monta la malle et Matou lui donna quartier libre jusqu'au lendemain. Ils se préparèrent tranquillement. Matou revêtit la houppelande achetée pour l'occasion puis elle mit les boucles d'oreille offertes par son mari .
Ils furent enfin prêts et se mirent en route pour l'abbaye, située non loin de là. Le temps était doux et le soleil avait fait son apparition. En arrivant à l'abbaye, il virent qu'il y avait foule. C'était même un joyeux brouhaha. Ils attendirent un peu pour entrer, admirant l'abbaye puis suivirent les indications de celui qui vraisemblablement gérait l'installation des invités. Ils reconnurent des visages familiers qu'ils saluèrent d'un sourire. Chacun se dirigeant vers sa place, ils n'avaient guère le loisir d'échanger quelques mots, mais ils se rattraperaient après la cérémonie.

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Mar 19 Jan - 19:18 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Yrka a écrit:
[en bas de la côte , puis en haut, devant l'église]
L'oeil de taupe de la brune vît la blondinette se caler dans l'vehicule sans cérémonie , levant bras et béquilles .. vrai l'alcool faisait des miracles , l'sourire de Farandole valait tous les mercis .. la gueuse empoignât les poignées d'la brouette et souleva la donzelle dans un grognement d'effort non cherché à être dissimulé...

- wouaasshh t'as pas l'air mais t'pèses ton poids la gazelle!! Moi 'cest Yrka au fait.. pis t'as raison d'oublier l'vous hein.. j'suis pas douée avec.. pis heu.. au fait t'es noble toi? d'façon noble ou pas j'men carre ..


La brune reluquait la côte à grimper et serra les dents puis , l'regard aimable d'la boiteuse lui donna d'l'allant et elle entreprît l'ascension d'c'qu'elle avait oublié de c'que c'était possible que la terre puisse se hisser ainsi , depuis son passage bref mais lucratif du côté des Pyrénées.. elle soufflait et râlait, pour s'donner du courage , offrant du sourire à la fée qu'elle acheminait vers des lieux saints.. elle fît une pause quand même, s'emparant d'sa dernière boutanche à laquelle elle fît un serieux sort avant d'la balourder dans la brouette , clin d'oeil accompagnant le geste ... un coup d'oeil jeté à toute cette foule qui les depassaient , le regard fixé sur l'objectif là haut, eux aussi suant et soufflant , la plupart tellement engonçés qu'elle se demandait s'ils arriveraient vivants au sommet..bref .. s'en foutait en plus..

... enfin ... après.. un ... très .. long.. et .. laborieux .. chemin... la brunette et sa cargaison arrivèrent à bon port..

- Vlà ma ptite dame.. v'z'êtes à demeure...

Yrka reluquait la multitude de personnes , toutes rivalisant d'élégance , se sachant boueuse et d'allure pouilleuse.. fière d'son appartenance pourtant.. s'campa devant Farandole qui tentait de s'extirper d'la carriole et lui tendît la main .

- mouais.. vas y là hein... j'vais étudier la théologie, j'vais même être diaconesse, ouais ouais.. mais pas c'soir... bientôt .. là hum.. j'me sens.. pas vraiment à ma place.. mais j't'attends , j'ai trop la dalle ...

Elle la salua d'un geste en souriant alors que la gazelle s'aventurait en sautillant sur ses béquilles vers des amies.. les hélant de sa voix legèrement gouailleuse, rendue telle par le calva sûrement...

La céremonie allait commencer ... Yrka , mine de rien , s'approcha, voulant entendre le prêtre et ce qu'il avait à dire, ayant choisi cette voix, elle ne savait pas encore pourquoi..

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Mar 19 Jan - 19:18 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Ijarkor a écrit:
[ Dans l'abatiale ]

Soudain, venant de l'entrée de l'église, une vague de silence se propagea vers l'autel, uniquement rompu par une douce musique jouée à présent par l'orchestre. Au bras de messire Akkar, EStoile entrait dans l'abbatiale, et sa simple présence éteignait les conversations.

Ijarkor fixait des yeux le visage de la mariée qui se précisait au fur et à mesure qu'elle avançait dans la nef. Peu à peu, la réalité vint rejoindre ses souvenirs. Elle n'avait pas changé et pourtant elle était différente. La diaconesse qu'il connaissait était une perpétuelle agitée, qui courrait d'un lieu à l'autre, à tel point qu'elle paraissait avoir le don d'ubiquité. La future mariée qu'il avait devant lui paraissait plus sereine.

Arrivée à côté de son futur époux, EStoile salua Ijarkor de la tête. Le curé sortit de ses pensées, et sans hésitation, ignorant la foule, la pris par les épaules et lui fit la bise, comme quand on retrouve un vieil ami. Puis il chuchota:


Bonjour ma soeur. J'en profite avant que vous ayez un mari pour m'en empêcher, ajouta-t-il avec un clin d'oeil.

Le silence s'était fait, Ijarkor se dit qu'il pouvait commencer la cérémonie. Se tournant vers l'assistance, il haussa le ton.


Bonjour à tous, et bienvenu en cette abbatiale, certes gigantesque, mais qui parait petite quand on lui demande d'accueillir tous les amis d'EStoile et d'Attalus. J'espère que tout le monde a pu rentrer, et que tout le monde m'entend bien. Si au fond, quelqu'un n'entend rien à ce que je raconte, qu'il le dise !

Ne laissant à personne le temps de répondre des bêtises à ses propres bêtises, Ijarkor reprit sur un ton plus solennel.

Nous sommes réunis ce jour pour célébrer devant le Très Haut l'union de dame EStoile d'EsQuaLyBur, Dame de Saint-Ursin, et de messire Attalus, Baron de Creully, Seigneur de Coudeville.




Ijarkor se tourna vers la mariée,

EStoile d'EsQuaLyBur, Dame de Saint-Ursin, diaconesse de Bayeux, vous êtes née en terre de France en l'an 1440, avez été baptisée à Bayeux le 4 juin 1456 par frère Ossian Maccumhail.

puis il se tourna vers le marié,


Attalus, Baron de Creully, Seigneur de Coudeville, Capitaine d'armée dans l'OST normand, vous êtes né en terre de France, avez été baptisé en la chapelle de l'OST normand le 21 avril 1457 par soeur Antiope.

Les bans ayant été publiés à Bayeux il y a deux semaines, conformément à l'usage et au Droit Canon.


Le préambule administratif étant terminé, Ijarkor marqua une pause avant d'entamer le traditionnel prêche.

On dit parfois que la Garde Episcopale est l'alliance du Sabre et du Goupillon... et bien à partir de maintenant, elle n'aura plus l'exclusivité de cette appellation. Cela dit, je vous le demande à tous: cette union est-elle bien raisonnable ?

Nouvelle pause, histoire de ménager ses effets...

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Mar 19 Jan - 19:19 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Farandole a écrit:
Estoile avait son entrée majestueuse, comme à son habitude pour retrouver son futur époux qui l'attendait devant l'autel. Fafa souffrait de sa jambe mais était heureuse d'être là, au fameux mariage du siècle. Elle fit des signes de têtes aux quelques personnes connues, cherchant des ami(e)s parmi l'assemblée et se retourna vers l'entrée de l'église. D'un coucou de la main, elle salua Amelie, de loin, qui serait certainement suivie de son époux et... qui portait un truc qui ressemblait à un bébé... mais oui, en y regardant de plus près, il s'agissait bien d'un bébé... Fafa ne manquerait pas d'aller la féliciter après la cérémonie.

Elle se mit à sourire en voyant sa cochère des brouettes personnelle, Yrka, la jolie brunette, au fond de l'église. Fafa venait juste de la rencontrer, mais l'appréciait déjà. Le franc parler et l'audace de la jeune femme amusaient beaucoup Fafa... D'ailleurs, elle ne s'amusait plus beaucoup depuis un moment, la honfleuraise, mais là, elle retrouvait son côté filou.

Elle continuait de regarder dans la foule à l'affût d'une autre brune, sa grande copine Aldo qui elle aussi était invitée. Elle la savait malade, ce qui l'inquiétait beaucoup. Mais elle espérait tout de même la voir ici, pouvoir lui sauter au cou et lui dire à quel point elle lui avait manqué. Kerd, quant à elle ne viendra pas, victime elle aussi de l'armée "glorieuse" de Normandie, elle avait perdu l'enfant qu'elle portait et avait sauvé sa fille de quatre ans in extremis.
Pas de Sinbad ni de Mel, mais ça paraissait normal puisqu'ils étaient partis se marier, eux aussi, mais en Italie.

Après avoir reluqué les quelques hommes célibataires de la cérémonie, Fafa reprit son sérieux en entendant le curé commencer l'office. Elle écoutait le plus attentivement possible, émue pour Estoile et ravie de son bonheur.

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Mar 19 Jan - 19:20 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Alizarine a écrit:
[arrivée au Mont]
Ca faisait des siècles qu'ils étaient informés du mariage du siècle et malgré cela c'était la course folle ! Aliz avait travaillé
sans s'arrêter entre la mobilisation à Avranches, les ducales , le CAM, et les tenues de mariage à confectionner ! Evidemment
il ne fallait pas compter sur son homme pour l'aider ! Les hommes ne se souciaient guère de leur apparance mais un bouton de travers
et ils râlent !
Enfin ils y étaient. La traversée avec le bac n'avait pas été de tout repos avec le sable et le sel.
Mabelle s'était occupée des réservations de l'auberge et il lui tardait de la retrouver. Avec sa vivacité habituelle elle chargea la cariole de
leurs malles puis secouait Antil
pour que les chevaux aillent plus vite. A peine arrivés, elle sortit tous leurs vêtements, les épousseta, frappa à la porte de Mabelle
pour prendre ses flacons de parfum comme
elles étaient convenues puis toutes les deux s'en étaient retournées dans leur chambrée qu'elles n'avaient même pas eu le temps d'apprécier !
Et comme Mabelle disait :
"Pas facile pour nous deux d'etre les compagnes de soldats ! Sortis des campements et des missions, ils sont complètement désorientés !"
Aliz s'activait, houppelande, braies, chemises, chausses...Antil la regardait d'un air amusé tandis qu'elle bougonnait en cherchant une ceinture par ci, une broche par là...
Toujours aussi efficace, ils furent tous les deux vite parés. Aliz craignait que sa houppelande ne lui convienne plus avec son ventre
qui s'arrondissait timidement.
Le regard d'Antil lui signifia qu'elle était magnifique. Elle rosit légèrement, attrapa le bras qu'il lui tendait tout en l'embrassant
et ils se rendirent à l'abbaye.



Par Aristote ! Que de monde ! Les major d'hommes dédiés à l'organisation leur indiquèrent leurs places. Alizarine cherchait Mabelle
lorsque soudain elle vit un chien dans
un tel accoutrement qu'elle se retint difficilement d'éclater de rire.
Même les chiens étaient habillés pour le mariage du siècle ! Elle obervait le chien qu'elle ne reconnut pas au premier abord puis
soudain donna un léger coup de coude à Antil :

- Antil ! Tu ne trouves pas que l'on dirait Brennus là bas près de l'entrée ?!!

- Non !!! Mabelle n'a pas fait ça !!! Pauvre Brenn !!

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Mar 19 Jan - 19:20 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Attalus a écrit:
[A l'autel, mais pas de chambre encore. ]

Attalus avait vu la splendeur meme s'avancer vers lui dans une musique douce et féérique. Son Estoile qui lui sera liée à la fin de cette cérémonie brillait au firmament de la beauté dans ce saint lieu.
Si le Très Haut était présent il serait surement jaloux afin pas trop sinon il annulerait la chose.

Attalus continua de l'admirer pendant tous le trajet vers l'hotel où elle s'arreta. Elle lui sourit et y sut à cet instant qu'il ne pourrait dire que Oui à la question que le curé allait bientot lui poser.

Le prêtre venu du Sud pour le mariage parla même à la mariée et lui fit la bise.
Attalus aperçut Alec vers un pas le regard menacant avant de se remettre en position de veille. On pouvait permettre ceci à un viel ami sans que cela soit un outrage le jour du mariage, en présence du futur marié.
Et puis, le garde avait sans doute compris qu'on avait tous besoin du curé si on voulait partir manger ensuite.



Le silence se fit encore plus silencieux et la messe commença. Le jour J avec une majuscule allait prendre consistence.

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Mar 19 Jan - 19:21 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Ricalisa a écrit:
Habillée de sa longue robe blanche et rose, la salmentine était confortablement installée au près de son fiancé, sa main glissée dans la sienne. Elle regarda au tout d'elle que du beau monde, mais elle chercha surtout son cousin Zeji et évidemment ses amis qu'elle n'avait pas vu depuis des mois.

Lors de son analyse, elle entendit une voix douce lui murmurer :


_ Sois patiente, tu les verras tous après la cérémonie.

Elle regarda son fiancé avec un sourire :

- Oui tu as raison, excuse moi ... Je ...


Sa phrase fut couper net dès les premières notes de musiques, Estoile fit son entrée, les yeux de Rica s'emplir de lumière à sa vue.
Que de bonheur sur le visage de son amie. Elle était si heureuse de la voir ainsi.

Elle serra légèrement sa main, comme pour dire "merci" à son fiancé de l'avoir amenée ici à temps.

Le silence fit place à la mélodie féerique, et c'est sagement qu'elle attendit la suite de la cérémonie.

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Mar 19 Jan - 19:21 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Antiloque a écrit:
C'était enfin le grand jour. Antiloque l'avait préparé avec le futur marié dans une auberge normande à grands coups de calva. Cette préparation lui avait demandé de terribles efforts. Mais il s'en était remis à temps pour affronter le gros morceau, c'est-à-dire l'habillage.

Cette terrible épreuve se déroulait dans l'auberge où Aliz et lui allait passer la nuit après le mariage. D'énormes malles apportées de Dieppe pour l'occasion renfermaient les instruments de torture. Aliz les ouvrit les unes après les autres, fouina parmi les vêtements puis finit par dénicher les habits idoines. Antiloque du avouer que vêtus ainsi, ils allaient très bien ensemble. C'était pénible mais ne disait-on pas qu'il faut souffrir pour être beau? Pour la remercier, Antil l'embrassa.

Puis Aliz s'absenta un instant et Antil qui avait remarqué une petite malle non ouverte et percée de trous, s'approcha de celle-ci. Il semblait que quelque chose bougeait à l'intérieur. Intrigué, il l'ouvrit et tomba nez-à-nez avec Bandit! Que faisait ce chat ici? Aliz lui avait dit qu'elle le laissait à Dieppe. Visiblement ce n'était pas le cas. Il referma la malle avec que Bandit aie pu sortir et se promit de lui en parler au retour du mariage.

Puis Aliz revint et ils prirent la direction de l'abbaye. Là, on leur indiqua leurs places. Une fois assis, Aliz lui donna un léger coup de coude en lui montrant un chien endimanché:


Antil ! Tu ne trouves pas que l'on dirait Brennus là bas près de l'entrée ?!!

- Non !!! Mabelle n'a pas fait ça !!! Pauvre Brenn !!


Visiblement Aliz n'était pas la seule à avoir apporté son animal...


Si c'est lui! Le pauvre, il doit souffrir le martyr!
Heureusement que nous avons laissé Bandit à Dieppe. Je n'aurai pas voulu lui infliger un tel supplice. Qu'en penses-tu?

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Mar 19 Jan - 19:22 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Corby a écrit:
Farandole a écrit:
[rp]Eeeeh ! Corby ! Bonjour, c'est moi ! Fafa !
Comment ça va depuis le temps ?
[/rp]


C'est bien ce que je disais.... Cet évènement va me permettre de retrouver des connaissances de tout horizon ... On m'appelle !.

Tiens, mais ce n'est pas n'importe quelle personne qui me hèle .. C'est une confetti tout en couleur...
Tout en m'approchant, je fais un signe de main à des visages que je reconnais ...
Pas loin de moi, Jamie... Une gente Dame de Honfleur.. Juste derrière, Mister Asticot qui se trouve à coté d'une "ex infirmière" qui m'avait auscultée lorsque j'étais dans l''armée et...
Ho ! Une lili rose ! Qui est venu en famille...
Quel joie de tous les voir ici.

Tout en m'approchant de fafa, je fredonne un air qui me vient à chaque fois que je la voit :
    Avec ses grands yeux chocolat
    Et ses allures de gourmandises
    On la dirait sortie tout droit
    D'une énorme pochette surprise.
    Moitié ballon de baudruche
    Moitié papier de bonbon
    Elle pourrait s'appeler Fanfreluche
    Mais Farandole c'est son vrai nom.

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Mar 19 Jan - 19:24 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Pittbull89 a écrit:
Pitt avait fermé le moulin et couru jusqu'a la maison.

C'était le grand jour, partout les crieurs l'avaient annoncé.

il monta sur ange, son bourrin rebelle et prit la direction du port.

La traversée sans beaucoup d'encombrement, hormis se vent qui soufflait particularité du mont.

une fois les deux pieds sur la terre ferme, pitt avait suivi le groupe, la populace du mont devait à cette occasion si importante, être multipliée par dix.

tant de monde les tavernes étaient pleines, les auberges débordaient, pitt choppa le premier abreuvoir à l'écart des regards, une toilette sommaire, le séant a peine mouillé, pitt sortit délicatement les vêtements neufs pour l'occasion.
chemise de coton doux, braies et bottes neuves achetées chez Luhpo.
un magnifique mantel et une ceinture de cuir.

Pitt peigné de près pris le chemin de l'abbaye.

Pfff que de monde, un salut aux têtes connues, Mabelle, Antil, Alizarine et tant d'autres.

Pitt à son arrivée se fit conduire par l'organisateur, direction un siège confortable, que de belles choses que de fleurs magnifiques que de gens beaux propres qui sentaient bons la saponaire, le mariage du siècle??? oui certainement...

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Mar 19 Jan - 19:25 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Ijarkor a écrit:
[ Toujours dans l'abbatiale, suite de la cérémonie ]

Ijarkor laissa passer un ange avant de reprendre la parole.

Car nous ne marrions pas n'importe qui aujourd'hui. Dame Estoile est une diaconesse de choc, jamais en retard d'un prêche, prête à tout pour défendre la Foi et l'Eglise, en tout lieu du Royaume - à condition néanmoins qu'il s'y trouve une taverne. J'ai eu la chance de la rencontrer quand avec Dame Nennya, elle repoussa à coup d'eau bénite et de grands buchers la peste qui sévissait alors en Limousin. De l'eau bénite, elle en distribuait à profusion, du moment qu'on ne lui demandait pas d'en boire...

Quant à messire Attalus, je n'ai pas la chance de le connaître, mais ses exploits ont fait sa renommée à travers la Normandie et au delà. Il a défendu ce duché, le Domaine Royal, et même l'Eglise quand les Bourrins tentèrent de semer le trouble. Respecté de ses hommes, craint de ses ennemis, nous avons là un vrai Normand, digne descendant de ces hommes du Nord qui buvaient du vin dans le crane de leur ennemis à ce qu'on raconte. J'espère que cette tradition a disparu, parce que vu les quantités ingurgitées dans les tavernes de ce pays, il en faudrait des ennemis à transformer manu-militari en vaisselle !

Bref, nous avons là deux êtres d'exception. Aussi, quand ma chère amie EStoile me proposa d'officier pour son mariage, je n'aurais refusé pour rien au monde.

Et pourtant...

Il y a quelques jours, alors que je dormais au bord d'une route qui me conduisait ici - je ne dirais pas "à la belle étoile", cela pourrait être mal interprété ! - j'ai eut un rêve... plus qu'un rêve, une prémonition.

J'étais devenu un vieux moine, et à l'automne de ma vie, j'écrivais les biographies de deux personnes très célèbres.

D'abord une certaine EStoile d'EsQuaLyBur... suite à une déception sentimentale, elle se tournait définitivement vers la prêtrise. Ses qualités furent rapidement remarquées par Rome, et elle devint bientôt évêque, puis archevêque et enfin cardinal. Quelques années plus tard, l'assemblée des cardinaux l'élisait à l'unanimité Papesse, la première Papesse Aristotélicienne de l'Histoire. Sa Sainteté EStoile d'EsQuaLyBur entama alors une série de voyages à travers le Monde, et à chaque étapes, des Miracles étaient remarqués - le plus célèbre étant la Sainte Transformation de l'Eau en Calva Béni. Au moment où j'écrivais sa vie, les Théologues du Saint Office discutaient pour savoir s'il fallait la considérer comme la Troisième Prophète.

Et puis il y avait Attalus Le Conquérant, une autre de mes biographies en cours. Lui aussi consacra sa vie aux Armes à la suite d'une rupture amoureuse. Quelques années plus tard, ayant vaillamment défendu le Domaine Royal au cours de nombreuses guerres, il était adopté par Levan et devint son héritier. Devenu Roi de France, il épousa la fille du Saint Empereur Romain Germanique, reconstituant ainsi l'Empire de Charlemagne. Il se lança alors dans de glorieuses croisades, uniquement destinées à convertir les païens à la Foi Aristotélicienne. Ayant rapidement conquis l'Europe, Attalus le Grand partit vers les Indes, lesquelles furent rapidement annexées, aussitôt suivi par le Cathay. Tout le Monde Connu étant maintenant soumis au règne bienveillant d'Attalus le Conquérant, celui-ci préparait une expédition maritime destinée à relier par bateau les provinces occidentales et orientales de son Empire.

Je me suis alors réveillé en sursaut ! Quel rêve étrange ! Etait-ce un avertissement ? Peut-être m'avait-il été envoyé par le Très Haut, afin que j'empêche ce mariage, qui a coup sur, allait détourner EStoile et Attalus de leur glorieux destin...

Et pourtant je suis ici, parmi vous, et je vais très bientôt marier ces deux êtres qui nous sont chers. Pourquoi me direz-vous ? La réponse se trouve ici.


Et Ijarkor brandit très haut le Livre des Vertus, afin que tous le voit.



Mais j'ai déjà trop parlé - et j'ai grand soif - alors pendant que je me désaltère, je vais demander à la mariée - qui est diaconesse après tout, non ? - de nous lire un passage du Livre des Vertus... plus qu'un passage en fait: le passage clé du Livre des Vertus.

Et Ijarkor tendit le Livre à EStoile, en l'ouvrant à une page qu'il avait au préalable marqué d'un signet brodé.

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Mar 19 Jan - 19:26 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Mirail a écrit:
[ Quelque part dans le royaume ]

Il était parti, il avait quitté cette terre du Nord où vivaient nombre de ses amis.
Amis ? Ennemis ? Les deux sans doute.
C'était le mariage d'une amie, encore un... Il avait été invité.
Il eut du mal à se décider, plus rien à faire par là-bas.
Certaines personnes qu'ils ne voulaient pas voir, seraient là en plus, tsss.
Il esquissa un sourire, qu'ils aillent au diable ces rats !
Il viendrait pour féliciter Estoile, puis... La voir Elle, son amie, sa grande amie.
Il chevaucha pour remonter vers la Normandie, il ne pensait pas y revenir si tôt, enfin... Bref passage sans s'y attarder.
Il lui avait dit qu'il se montrerait alors...
Ce cocktail de joie allait vite l'agacer, lui qui redevenait le noir.
Il devrait encore une fois se faufiler à travers les villages gardés par les armées, les contourner.
Bof finalement, il n'avait pas besoin, aucun délit de commis ici alors il passerait facilement.
Plusieurs jours passèrent à galoper au vent pour rejoindre cette terre où il n'avait aucune envie de se retrouver.

Il était en Touraine, là un soir, un couple faisait route vers le Nord lui aussi.
Il les accosta directement, leur demandant gentiment s’ils n’avaient pas quelques écus sur eux.
Il fallait le comprendre aussi, il n’avait plus un écus sur lui le bougre !
Apparemment, l’homme n’était pas du genre à céder ses biens ainsi, notre ami dû le convaincre d’une façon que je ne décrirais pas ici.
Il utilisa sa pauvre femme pour parvenir à ses fins sans trop faire de mal, il était de bonne humeur ce jour là.
De l’argent bien gagné ! Hoff il n’y avait pas grand chose, juste de quoi mener à terme ce voyage.
Quelques jours plus tard, les terres Normandes s’étendaient devant lui.
Il s’empressa de rejoindre Avranches, passant par Bayeux... Une pensée pour un être cher qui se trouvait à Honfleur en ce moment.

Avranches, nous y sommes presque cette fois, enfin.
La ville traversée, il fallait rejoindre maintenant le lieu pour embarquer vers le mont, satané mont !
Il y avait une certaine minette là haut qu’il désirait voir, du moins apercevoir, qu‘Elle le voit.


[ Embarquement pour le Mont Saint Michel ]

Ah il commençait à le connaître ce mont à la noix avec l’Ordre Lescurien.
Il y avait quelques personnes là, prêtes à monter sur un bac.
Pas pour lui ça, il ne voulait pas partager sa traversée avec ces gens.
Il avait la chance de connaître quelqu’un dans le coin possédant une barque.
Il alla directement chez cette personne afin d’y laisser son cheval, qu’il se repose un peu.
Il l’avait bien mérité ce sacré Inferno.
Hop, en barque ! Phénix rama avec force pour rejoindre le mont, il était dans les temps, un jour d’avance.
La traversée fut tranquille, des pensées noires, des beaux souvenirs, il était entre deux eaux.

Ce vil mercenaire irait à l’auberge cette nuit, une auberge peu chère et pas très accueillante.
Il aurait pu se faire loger chez les moines de l’abbaye grâce à l’Ordre Lescurien mais non, point envie de cela.
La nuit se passa relativement bien, pensant à ce qu’il allait trouver là-haut demain, tous ces gens, hum.


[ Le Mont Saint Michel, jour J ]

Il était debout de bonne heure, se préparant un peu même s’il n’en avait cure.
Habits simples, longue cape et capuche ample, visage caché à demi.
Il traîna dans le coin de longues heures restant à l’écart, observant les invités se diriger vers le troisième niveau.
Cela devait commencer maintenant, il avait assez patienté. Le gros de la foule était passée.
Il se mit en route pour l’ascension du grand degré qu’il connaissait comme sa poche maintenant.
Enfin, rien de bien méchant, il n’y avait qu’à suivre... Par contre l’abbaye, il en connaissait tous les recoins.
Il grimpa tranquillement les niveaux, n’ayant pas vraiment hâte d’arriver au sommet pour une fois.
Il ne portait pas les reliques cette fois.
Il ne fallait pas trop se faire remarquer cette fois, rester discret, attirer l’attention de la dame féline simplement... Hoff, elle sentirait sa présence de toute façon.
Encore un grand mystère que cela.

Il était arrivé à destination après ce long périple, un homme vint à sa rencontre, que lui voulait-il cet insecte ?
Il releva la tête pour le sonder de son regard noir, posa sa main sur son épaule pour l’écarter de son chemin... Sans mot il grimpa les marches pour entrer dans le splendide édifice, baissant la tête, caché par sa capuche à demi.
La cérémonie avait commencé, l’église était pleine, barf ! Que faisait-il là au milieu de tous ces gens lui ?
Il se faufila par les côtés jusque vers le premier rang se plaçant dans l’ombre d’une colonne.
Il ne voulait pas voir certaines personnes indésirables ou d’autres tout aussi ridicules, tant pis pour les amis.
De là où il se trouvait, il pouvait La voir, la minette aux boucles d’or, splendide dans sa robe.
Un sourire illumina la mine fermée de l’Oiseau légendaire. Les ailes déployées, enflammées, elle le sentirait.
Estoile était également resplendissante, Attalus était fier comme un coq.
Un beau jour pour eux deux, il ne dérangerait pas la cérémonie...
Il était heureux pour son amie, enfin elle avait trouvé l’homme qui partagerait son existence, après la perte d’Ophy, c’était bien.
Ultime au revoir à certains Normands qu’il aimait ou qu’il avait aimé.
C’était ce que signifié sa présence en ce jour béni, mais il savait qu’il serait peut être amené à revenir de temps en temps pour autre chose... Mystère.
Il ne prêta aucune attention au peuple environnant, restant dans l’ombre de sa colonne, Anya... Estoile... Etaient les seules qui comptaient.

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Mar 19 Jan - 19:27 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Mabelle a écrit:
Ils arrivèrent noyés dans la foule...Les Gentils Organisateurs avaient bien du travail. Les questions fusaient de toute part chacun réclamant sa place, Mabelle se sentait oppressée et ne lâchait pas la main de Khan la serrant fermement. Brennus les avait devancés, elle ignorait où il était passé, sans doute devait-il être en train de faire bisquer Monbô avec sa tenue de panache...


Ils atteignirent leurs places au moment où le prêtre posait une question surprenante à l'assemblée :


Ijarkor a écrit:
........ Cela dit, je vous le demande à tous: cette union est-elle bien raisonnable ?


Mabelle n'avait même pas pris le temps d'admirer la somptuosité de l'endroit, les futurs époux éclatants, tous leurs amis dispersés, elle restait le visage figé avec ses grands yeux étonnés toujours aussi ronds que des charrettes lorsqu'elle était coi. Khan sourit en coin et exerça une douce pression de la main pour la détendre. Elle répondit à son sourire avec tendresse puis fut soulagée lorsque le prêtre poursuivit ; mais de nouveau ses grands yeux s'arrondirent mais "que raconte t-il ???" Elle esquissa un sourire amusée quand enfin elle comprit les propos d'Ijarkor qui tenait la foule en haleine en partageant ses rêves de biographe passionné.
Estoile se préparait à sa lecture, Mabelle profita de court instant pour chercher Alizarine et Antiloque et c'est à ce moment en balayant l'abbatial d'un large regard qu'elle prit conscience que toute la Normandie était rassemblée sur ce caillou fabuleux...Elle observait Estoile éclatante de beauté, elle eut même un bref instant d'affection pour Attalus, non pas qu'il brillait de beauté mais il rendait son ami rayonnante et épanouie et pour cela elle lui était reconnaissante, oubliant le concours de beauté de leurs chiens et sa gorge...et celle de Khan...En les invitant, n'avait il pas précisé avec un sourire malicieux : "d'une pierre deux cous" ?? Entendons nous sur les "cous"...il s'agissait bien de ceux qui forment la gorge...
Ce petit jeu de coupe gorge durait depuis des mois et ils s'en amusaient toujours.
Le silence s'imposait, quelques chuchotements sourds de ci delà émis par les retardataires, des pas d'enfants qui jouaient entre les piliers, ayant échappés à leurs parents, émerveillés par la magie que l'abbaye leur offrait, des toussotements discrets, des mains liées par l'émotion, Mabelle, une main posée sur son ventre, tourna son regard vers Khan et se laissa un instant transportée dans une bulle de bonheur qu'elle avait pensé à jamais disparue.

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Mar 19 Jan - 19:27 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Estoile a écrit:
Citation:
Bonjour ma soeur. J'en profite avant que vous ayez un mari pour m'en empêcher.

Estoile était dans ses pensées comme recueillie face à ce qui l'attendait dans les minutes à venir où sa vie basculerait à jamais quand Ijarkor le curé s'avança vers elle et l'amenant à lui , l'embrassa d'une bise sur sa joue. Il est sur que cela faisait belle lurette qu'ils ne s'étaient pas revu depuis leur erncontre en Limousin où EStoile avait avec Nennya vaincut la peste et aider en cela les populations décimées par le fléau.
Néanmoins même si cela paraissait incongru , elle aprécia cette preuve d'amitié que le prêtre reconnaissant lui avait faite en la bisant.


Bonjour mon père , je suis si heureuse de vous revoir et si contente que vous sayez le maître de cérémonie , merci à vous d'être venu de si loin ... lui murmura-t-elle en lui rendant sa bise. Elle regarda ensuite Attalus qui ne sembla a priori pas dérangé par ce qui se passait là, amis aller savoir ce qui se passE dans la tête d'un Cap'tain aussi important soit-il ? Estoile écouta ensuite le début du discours et fut étonnée d'entendre à la fin :
Citation:
Cela dit, je vous le demande à tous: cette union est-elle bien raisonnable ?

Mais euhhh , quoiiii , en quoi cela serait-il déraisonnable , que voulait-il dire par là cet Ijarkor ? ahhhh , il voulait leurs faire peur , les faire encore réfléchir sur leur devenir certainement . Estoile voulu prendre la main de son fiancé mais se ravisa , tant de monde était là à les observer qu'elle ne sut quelle contenance avoir. Elle murmura cependant à Attalus :

Je suis si heureuse d'être à vos côtés Milord , cela me rassure car je me sens si vulnérable face à cette importante assemblée qui attend tant de nous .

Elle le regarda amoureusement , il était merveilleux et encore plus beau que dans ses rêves les plus fous et elle ressentait que pleinement elle l'aimait du plus fort d'elle même. Toute proche de son aiumé à quelques pas... Elle se sentait envahie d'un sentiment de plénitude. Elle se sentait humble devant lui. Elle le trouvait sublime en l'instant . Son coeur semblait prêt à craquer sous la chaleur et l'amour qui la comblait à chaque instant pour lui.
Restait à savoir si un son sortirait de sa bouche au moment du Oui fatidique .... et si au comble de l'émotion , elle n'y arriverait pas , que se passerait-il ?

_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:07 (2018)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Baronnerie de Creully - Attalus et sa Famille Index du Forum -> Baronnerie de Creully - Attalus et sa Famille -> Au Manoir de Creully -> - Aile Publique -> Bibliothèque Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 38, 9, 1021, 22, 23  >
Page 9 sur 23

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
onyx © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com