Baronnerie de Creully - Attalus et sa Famille Index du Forum
Baronnerie de Creully - Attalus et sa Famille
Les Terres du Baron Attalus et de sa Famille
 
Baronnerie de Creully - Attalus et sa Famille Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 ::
Aller à la page: <  1, 2, 39, 10, 1121, 22, 23  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Baronnerie de Creully - Attalus et sa Famille Index du Forum -> Baronnerie de Creully - Attalus et sa Famille -> Au Manoir de Creully -> - Aile Publique -> Bibliothèque
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 507
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Mar 19 Jan - 19:29 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Leovigild a écrit:
Elle ne l’avait même pas regardé même pas un geste il en était tétanisé, regardant la belle Estoile il songeait a ces nuits passés sur son rocher à attendre le retour d’Anya priant pour qu’il ne lui soit rien arrivé …


Des Soirées ou elle lui parlait de ses soucis , de son parrain , de sa marraine, de ses peurs, de ses joies de ses peines, de ses fantômes, de son fantôme…

il sursauta quand le curé prit la parole en plus d’être belle cette bâtisse était superbement sonorisé la voix du prêtre arrivait jusqu’au fond de la salle sans jamais baisser d’intensité … il écouta attentivement le prêtre voila de bien jolie paroles…


il esquissa un sourire en entendant que le prêtre avait rêvé qu’Estoile serai la première femme Pape il songeait a certaines soirées Arrosées de calva … une Papesse comme ça il en voulait bien …


Et puis il regarda Attalus un homme avec qui il eut un souci mais un homme pour qui il avait énormément de respect. Tout comme Leo il voulait le bien de la Normandie Leo au travers de la politique et Attalus au travers de l’Armée … il écouta enfin Estoile lire une partie su livre des vertus.. Leo regarda ses amis aux alentours qu’il avait Hâte de saluer

_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 19 Jan - 19:29 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 507
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Mer 20 Jan - 21:55 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Ayerin a écrit:
[Quelque part dans le Royaume des aveugles]

La Touraine, dernière étape, sera t'elle sa dernière?
C'duché sera t'il sa tombe, y verra t on une stèle à son nom, sans épitaphes...n'en veut guère...s'en balance les miches d'ces pleureurs et pleureuses en dentelles, d'ces faux culs qui croisent sa route, le fer!
N'avait que de la rancune, d'la haine, plus grande qu'à l'accoutumée, plus abyssale aussi...n'avait ni foi pour ceux qui s'disent protecteurs des pauvres, ni foi en ceux qui s'disent défenseurs des pauvres, sont tous les memes,...doivent même bien rire d'nous balader ainsi, d'nous en donner d'la promesse, du vous verrez avec nous, tout changera...

Un pigeon, un atrophié d'la vie...s'pose a ses pieds, l'arpion la demange, lui en mettre un bon coup dans son bec...le bouffer...et bruler la missive qui l'accompagne...n'en fera rien...libere l'bestiau...l'balance au vent...mais tient en sa main la lettre qui devait etre proteuse d'nouvelles a vous faire pleurer d'vous etre levée c'matin...

La deroule, tenue d'paperasse en ses mains cradingues, defile c'texte...elle sait lire...miracle...non simulacre pour d'autre afin d'se sortir d'procédures inutiles, vaines...Locarin esquisse un sourire...celui d'l'amour...brillent ses mirettes, emeraudes plus illuminées qu'jamais...n'y a qu'elle pour lui faire cet effet, Sa furie, sa belle, sa brune, sa raleuse, l'impétueuse gueuse,...


Hum... m'demande bien c'que tu fiches d'tes miches en Normandie,... s'disait Locarin, grimacant... te r'joindre ? le devrais-je? et comment faire, pour quitter c'bled aux armées faucheuses et sournoises! esprit en déroute, creve de la revoir, cmanque d'elle la rend dingue, folle d'cette absence à en perdre l'peu d'raison qui la sied...s'dit qu'apres tout, elle n'risque plus grand chose icelieu alors s'met en quete d'chevaux, mais plus d'ecus, a peine d'quoi grailler, en dérober? hum...! mais voila, trop d'armees, trop d'soldats pour les garder...pose son regard au sortir d'une taverne, d'la charette, a vinasse, d'paille...bon moyen pour sortir sans être vue...embrochée peut-être, mais plus a cela pres...alors chope du paysan...du gueux...aucun nveut d'elle...grogne, rale, peste...maudit ces gens...dommage qu'le Berry n'les ait pas aneantis...s'racle la gorge, crache au sol... de moi on nveut point, mfaudra donc m'inviter, devenir une hote indésirée... le fit la merdeuse, a la nuit tombée...sauta, s'glissa plutot, plaie a la hanche la faisant souffrir...et fila tete la premiere sous d'la paille, rampant et se couvrant d'la tete aux pieds d'écus qui recouvraient l'plancher d'cette charette d'mecreants...au moins serait petre decouverte mais pas transpercée si d'aventure son conducteur s'faisait choper...elle savait pour l'avoir entendu, qu'il s'dirigeait vers c'mont saint michel...nom jamais entendu jusque là...mais c'etait c't'endroit ou s'trouvait Yrka!


[Balade sous couvert...jamais découverte elle ne fut... Mont saint Michel voila la Cabossée!]

Descente d'la charette d'une passagère clandestine...s'retrouva happée d'senteurs inconnues...sels, mer, froid, bientôt sera lfion couvert d'engelure...s'dit qu'il lui faudra tres bientot acquerir autre cape, plus chaude, moins esquintée par les coups recus...mais pas l'temps là...larcins il y aura mais pour l'moment lui fallait trouver sa Furie en cette drole de ville, tout en hauteur, qui lui filait deja l'souffle coupé...pas d'lieux d'rendez vous lui avait été fixé...grogne la merdeuse, ronchonne, peste, tape d'l'arpion sur d'la terre durcie...rale plus de ce fait, douleur a la hanche qui s'fait maitre...décide d'aller vers d'la place, publique, ou grouille l'monde qui serait les proies d'la belle...proie sans grande richesse a première vue...plus pauvre qu'elle d'ailleurs...grimace...s'lasse...s'devait pour le coup d'user d'son organe gouailleur, faire la gentille et d'mander si d'aventure on avait pu croiser celle qu'son arpion revait d'fendre d'un bon gros coup...s'lance Locarin...echec...autre echec...pas d'belle brunette à la cicatrice infecte au cou n'avait été vu,...degage d'l'endroit...caractere des mauvais jours collé sur sa pomme defaite.


[Mont Saint Michel...ou vont ces endimanchés?]

Colle ses emeraudes aux belles nippes...
Hum... c'beau monde m'ravit un poil qu'en bien même dressé!
Les suivre...emprunter leurs pas...et monter, monter, encore et encore...mais suivre c'beau et délicat monde qui p'être la menera à une fontaine d'jouissance...une cape, des bottes, d'l'ecus ? Qui sait, qui saura sans y aller!
Alors elle s'mit en route...en queue d'farandole...sans un regard...sans avoir l'air de...mais nlaissant rien au hasard...elle cherche, reniffle, le bon coup...se sait fragile mais s'en carre les miches...quand elle veut, elle prend...au moins c'proces si elle venait a s'faire prendre n'serait pas un proces d'mascarade...mais s'arrete, ses pensees en bernes...les gens, ces gens s'dirigent vers d'l'eglise...plus grand grimace est faite...un ptain d'mariage d'aristotemachin devait s'faire...un autre...effet vomissant...tete à l'envers...n'entrera pas, n'montrera pas sa frimousse en c't'endroit, non,...y mettre un orteil lui donnerait l'envie dy foutre le feu...cramer toutes ces ouailles, ces agneaux aimant la genuflexion, la prière au vent, neant...alors s'pose l'fion sur l'bord d'une fontaine...pense plus...en mode ronchon...en mode regard posé vers hier, vers celui qui brulait ces chapelles et autres monuments...s'mit a sourire, lueur assassine dans les mirettes...
Fera? fera pas de meme?
Hum...ce serait festif, jouissif...un feu d'joie, d'belles viandes à griller...et fallait bien s'amuser en c'monde...cette ère d'hyène...pi privée d'sa douce, la fichait colere, s'demandait même si c'n'etait pas un coup d'ce belatre la haut c'message, oui qui pouvait savoir...il l'avait bien pris sous son aile, Elle, sa gueuse qui s'mit en tête de devenir une ptain d'cur'tone, ou diaconesse, tout comme sa filleule...s'demande si c'n'est pas contre elle que tout cela... est fait...

Laisse les gens entrer...reluque les portes...nles quitte pas d'ses mirettes...s'laissant un temps, certain temps avant d'agir ou d'faire demi tour... ...

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 507
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Mer 20 Jan - 22:11 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Rogue8 a écrit:
[rp]Entrant dans l'église au bras de son épouse, Rogue salua quelques visages connus avant de prendre place avec Jen.
Elle semblait aussi émue que lui d'assister à un mariage qui leur rappelait le merveilleux souvenir encore récent du leur.


Citation:
"Amour , je suis fière d'être à ton bras , et si heureuse de pouvoir profiter d'une détente avec toi"


Il lui murmura

Oh moi aussi aimée je suis bien à tes cotés et heureux de ce voyage.

Rogue était infiniment heureux mais avait du mal à trouver les mots pour l'exprimer.
Il n'était pas un grand orateur en temps normal et avait encore plus de mal quand l'émotion était aussi forte.


Fort heureusement l'entrée de la future mariée et le début de la cérémonie l'empêchèrent de s'empêtrer plus longuement.
Les mariés étaient magnifiques, mais l'officiant semblait avoir une façon peu orthodoxe de mener la cérémonie.
[/rp]

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 507
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Mer 20 Jan - 22:12 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Asticot a écrit:
[rp]Les regards posés sur eux, dont un qui comme à son habitude n'était guère amène, qu'importe, mais la mariée arrivant dans l'allée, il n'était plus question d'attendre que les incapables qui plaçaient les gens fassent ce qui leur était demandé.

S'affranchissant des noms et des indications qu'on leur donnait, le couple prit place cote à cote, toisant au passage une girouette.[/rp]

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 507
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Mer 20 Jan - 22:13 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

--Jossc_fantomette a écrit:
[Quelque part au dessus de leurs têtes]

[rp]
Enfin il avait trouvé....Non pas, chausse à son pied mais Casque à sa tête. Nombreuses groupies étaient présentent en bas.

Jossc pouvait tous les voir des étoiles ou elle avait pris place pour l'éternité.
Faudrait jouer avec prudence pour cette jolie mariée, elle avait de nombreuses rivales...

La fantomette se souvenait bien de quelques confidences par-ci par-là, c'est qu'il était prisé ce petit Baron.

En regardant bien dans l'église, elle ne trouva point de pas de représentant de sa famille..


Curieux pensa t-elle. Alix devait être là, bon! Son père ça elle le savait, trop pris à regarder les étoiles. Justement elle fit un petit signe de la main au cas ou..
Alix ne devrait plus tarder au dernière nouvelles elle trainait ses pieds en Bretagne, surement pris un chemin plus court pour arriver là.
[/rp]

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 507
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Mer 20 Jan - 22:14 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Yrka a écrit:
[parvis de l'abbaye, seule avec la volaille qui roucoule]


Yrka , ayant regardé toute la foule entrer dans l'abbaye, ayant rit de leur caquetage et sourit de leurs retrouvailles, s'étant mise quelque peu à l'écart , évitant regards noirs et moues de dégoût quand leurs nobles yeux croisaient la misérable qu'elle semblait être, à force d'avoir erré sur leurs chemins...

Elle était seule à présent , ou presque... le silence ou quelque chose d'approchant lui reposait les feuilles qui n'étaient plus habituées à c'remue ménage que font les humains lorsqu'ils sont en groupe, ce bruit de basse cour dont on ne perçoit l'insupportable qu'une fois arrêté... la voix du prêtre, dont elle distinguait quelque mot... puis le vent ... la fontaine.. et les piafs...la brune se marrait de les voir roucouler, leur ramure grise gonflée ,se gorgeant d'air pour en imposer aux femelles qui d'un œil vide attendait qu'ils aient fini ...

Elle ricanait mais se sentait seule à mourir...de son épée marquait le sol de ce nom : AYERIN.... ces quelques lettres qui la rendaient humaine, femme, arrivant même à se projeter dans l'avenir, si si...

Qu'est ce qui l'avait poussée à fuir l'Anjou ainsi? s'éloigner de sa belle de l'autre côté de la ville , impossible à atteindre... Justement parce qu'elle était si proche , et que c'en était une torture de ne pouvoir accéder à ses bras, que ça l'obsédait et la rendait hargneuse, prête à se ruer sur les armées qui lui barraient la route, quitte à y laisser sa peau...où était Locarin? comment allait elle? trop rares étaient les missives, satanés volatiles qui s'perdaient en route, trop occuper à faire le beau d'vant les emplumées femelles...

De rage elle sortît sa fronde et visa le plus gros , celui qui lui déchirait les oreilles de son chant ridicule et menteur, ce vantard qui sitôt l'acte bâclé, prendrai son envol vers d'autres...

-ouais ouais... l'instinct ppff m'en tape de l'instinct moi! stupide bestiole!!!

le caillou fila droit vers l'piaf qui, surprenant la brune râleuse de tant de réflexe, s'envola au dernier moment , la caillasse donc , termina sa route dans la fontaine, éclaboussant alentour ...

- pas trop con finalement ce bestiau... préfère sauver sa peau que déposer sa ptite graine hein... t'as raison va.. une femelle en vaut un autre... sauf Locarin!


Une crampe d'estomac la fît se tourner vers l'édifice, s'en approchant afin de déterminer le temps séparant le présent du buffet venir, et du casse dalle qui lui faisait frétiller les papilles..un coup d'œil jeté là dedans .. la tête relevée vers le haut de la nef, yeux écarquillés , bouche ouverte... stupéfaite elle était ..

-Wouaaaaww mais comment z'ont fait pour faire c'truc??? la vache !! ça m'sure bien heu...

la brunette tenta de compter sur ses doigts puis laissa tomber finalement , trop long, se contenta de siffler ce qui lui valu des "oohhh "" des "cchuutt"" des "aucun respect ces gueux!"et même des "dehors!!" .
Yrka partît en maugréant: "m'en fous quand je s'rai diaconesse , j'vous inquisitionnerai!!"

puis s'en retourna dehors , se disant qu'elle reviendrait là, sans toute cette foule..

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 507
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Mer 20 Jan - 22:15 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Balgaroth a écrit:
Balga vit que le silence s'était fait dans toute la salle dès que le Père Ijarkor eu prit la parole. C'était un silence respectueux mais en même temps lourd d'excitation et de bonheur pour les deux futurs mariés.

Le jeune homme eu néanmoins un soubresaut d'incompréhension quand le prêtre demanda à la foule si cette union était bien raisonnable ?

Quelle question que cela ??? Bien sûr qu'elle était raisonnable cette union. Il fallait voir comment Estoile rayonnait de bonheur aux côtés d'Attalus pour s'en convaincre. De plus, sa sœur était sans aucun doute la personne la plus sage et la plus raisonnable que la Normandie n'avait jamais portée et si il y avait bien une personne qui méritait d'être avec la personne qu'elle aime, c'était bien elle.

Donc oui sacrebleu, cette union est tout à fait raisonnable, et même fondamentale.

Mais le jeune homme n'était pas au bout de ses surprises ... Quelques instants plus tard, le Père Ijarkor proféra une nouvelle infamie. Ce fut même une attaque personnelle et totalement injuste :


Citation:
Nous avons là un vrai Normand, digne descendant de ces hommes du Nord qui buvaient du vin dans le crane de leur ennemis à ce qu'on raconte.


Le peuple de Balga n'était en aucun cas un peuple de barbare cruel et sans pitié. Ils faisaient peur car ils étaient très grands, de braves guerriers et d'excellents marins, mais en rien les guerriers vikings n'étaient des monstres !!! De plus, quelle idée de boire du vin pour un viking ou même un normand comme on les appelait plus tard ... C'est du calva, la boisson sacré morbleu !!

Ce prêtre racontait décidément beaucoup trop de bêtises à son goût.
Balga ferma donc le poing pour s'empêcher d'exploser et de dire tout haut ce qu'il pensait depuis tout à l'heure des nombreuses inepties de Ijarkor.
Mais il se devait du contrôle, Estoile ne lui pardonnerait jamais de perturber un tel moment de sa vie.

La cérémonie continua avec le récit détaillé d'un des rêves du prêtre qui montrait Estoile et Attalus comme des saints vivants promis à de grandes choses. C'était une belle image qui plu beaucoup au jeune homme.
Mais Balga s'intéressait à sa grande soeur. Qu'elle était belle et rayonnante aux côtés de l'homme qu'elle aime dans sa magnifique robe bleue. Il se mit à s'imaginer comment serait le sien avec son ange. Il s'imaginait au même endroit que se trouvait Estoile, entouré de toute la Normandie comme elle, disant le fameux "Oui".
Il se mit à sourire, tout aussi rayonnant, trouvant tout cela magnifique.

Balga se pencha donc vers Daddy, l'embrassa tendrement dans le cou et lui murmura à l'oreille :

- Je t'aime mon amour, j'ai tellement hâte d'être à la même place qu'elle à tes côtés. Je t'aime.

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 507
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Mer 20 Jan - 22:15 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Farandole a écrit:
[rp]Corby, le vieil ami de jeux de mots de Fafa arriva tout guilleret. Il chantonnait même un truc qu'elle entendait mal. En fait, elle n'avait entendu que la fin..

Elle pourrait s'appeler Fanfreluche
Mais Farandole c'est son vrai nom.

Elle lui sourit et lui rétorqua :

Mais qu'est-ce que tu chantes donc là ? ça parle de moi ?


Elle sortit ça comme ça, intimidée, mais ravie. Fafa est en fait assez vaniteuse et adore les attentions à son égard... Alors elle aimerait bien savoir...
Mais voilà que le curé reprend, alors elle écoute, malgré ses appréhensions à l'égard de l'église, mais bon, elle était là pour son amie, pour célébrer son union avec cet homme impressionnant que la honfleuraise ne connait pas.
Bref, le curé finit donc son laïus par une question philosophique.

Cela dit, je vous le demande à tous : cette union est-elle raisonnable ?

Si l'amour était raisonnable, il perdrait toute sa raison d'être... se surprit-elle à dire tout haut...
Puis son cerveau continua à y réfléchir, mais tout bas cette fois...L'amour et la raison sont comme deux droites parallèles... jamais de rencontre ni de croisement, juste du côte à côte infini..
Mais en fait, Fafa ne connait pas leur couple, elle ne connait que cette belle constellation étincelante qui allait bientôt dire oui, mais pas le futur époux, alors que pourrait-elle répondre ? Car si ça se trouve, ils sont très très raisonnables tous les deux... Ils rêvent peut-être de s'assoir devant la cheminée, elle cousant, lui fumant dans un bien-être sûr....[/rp]

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 507
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Mer 20 Jan - 22:16 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Estoile a écrit:
[rp]EStoile regarda Ijarkor et s'avança pour lire dans le live des vertus le passage désigné par Ie curé . Elle souleva le signet , toussota pour éclaircir sa voix , regarda l’assemblée en y reconnaissant moult invités venus partager ensemble la cérémonie consacrée de son mariage avec Attalus le Grand comme en avait si bien parlé le curé ... Quant à elle devenir papesse , future prophète , pourquoi pas déesse pendant qu'il y était . C'est vrai que parfois EStoile parlait à des anges et avait un don d'ubiguité ce qui étonnait un monde pas habitué à ce genre de phénomènes para-normaux ... mais une déesse d'abord y'en avait qu'une de vivante dans toute la normandie et même qu'elle portait le joli nom de Ricalisa la déesse de l'ivresse c'était franchement issu d'un rêve utopiste ou alors vraiment on se trompait de siècle et d'époque ... et s'il elle ne l'avait connu d'avant EStoile aura pensé que le curé était possédé de la Bête sans Nom ? .... Enfin revenons en à nos moutons qui sont sages comme des images pour le moment , alors faut en profiter et ce sera déjà pas si mal car c'est pas tous les jours d'avoir en face de soi une assemblée aussi silencieuse !

Mes bien chers frères , mes bien chères soeurs , reprenez avec moi tous en cœur car ... pas de Boog .... non c'était pas ça qu'elle voulait dire ; ça commençait mal , l'émotion sans doute ... excusez moi mais je suis si heureuse de vous voir nombreux en l’Abbatiale du Mont que ça me trouble ; en fait avant de vous faire lecture du livre des vertus j'aimerais que nous pensions très fort à Tous les êtres disparus que le Très-Haut à rappelé à lui en les faisant monter vers l'Acadie (paradis) . En ce jour de liesse prions donc en toute sincérité et dans le recueillement le plus sincère pour le repos de leurs âmes à vivre désormais en paix .
Je pense récemment notre évêque Antiope nous a quitté brutalement et ce fut une grande peine pour tout le Duché Normand ; puis n'oublions pas non plus certaines personnes qui aimeraient être ici avec nous tous mais qui n'ont pu faire autrement que d'aller en retraite ou d'autres encore que la faucheuse a faillit attraper et qui souffrent encore actuellement le martyr afin de se remettre des longues blessures qu'ils ou elles ont reçus .
Prions aussi pour tous les vagabonds , les nécessiteux , les malades , les mourants , les mendiants et les laissez pour compte que j'ai d'ailleurs par l'intermédiare de Jean-Lou unde nos deux gentils organisateurs , tous invités à nous rejoindre au fond de l'abbatiale car il y aura bien de la place pour tout le monde , elle est si grande !

Pour ne pas attiser les rancoeurs EStoile s'abstenut de signifier en le lieu saint que l'armée normande fauchait encore son propre peuple et que cela ne pouvait être admissible mais elle savait qu'elle en parlerait bientôt à Attalus car cela lui tenait vraiment à coeur . Poursuivant son monologue ... je vais donc maintenant vous lire ce que vous aimez toujours bien tous entendre soit un passage du célèbre livre des vertus :

Citation:
Alors, la voix dit: “Ecoutez-Moi, vous que J’ai conçus, car Je suis votre Dieu. Sans Moi, vous n'existeriez pas, et à Moi, vous devez fidélité.”

Dieu ajouta : “Nombre d’entre vous se disent Mes préférés, mais jamais Je n’ai jusqu’alors donné de préférence à quelque créature que ce soit. Alors, le temps est venu que Je change cela. Le temps est venu que Je fasse un choix parmi Mes créatures. Le temps est venu que Je nomme une espèce parmi vous “Mes enfants”. Pour faire ce choix, Je vais vous poser une unique question.”

Dieu leur demanda donc : “Vous vivez grâce à Moi, car Je suis votre créateur. Vous vous nourrissez, vous vous reproduisez, vous élevez votre progéniture. Mais vous ne savez pas pourquoi vous vivez. Selon vous, quel sens ai-Je donné à la vie ?” (...)

Alors, depuis le ciel, un rayon de lumière se fit et vint nimber Oane. Toutes les créatures furent ébahies, admirant la douce lumière qui auréolait l’humain. Elles s’écartèrent alors, le laissant seul face à Dieu. (...)

Et Dieu lui demanda: “Et toi, l’humain, n’as-tu rien à Me répondre? J’ai ici convoqué toute Ma création pour trouver celui qui donnera la juste réponse à Ma question”. (...)

Alors, Oane répondit: “(...)Nous sommes certes enchaînés à la matière, certes soumis à ses lois, mais notre but est de tendre vers Toi, l’Esprit Éternel et Parfait. Donc, selon moi, le sens que Tu as donné à la vie est l’amour.” Alors Dieu dit: “Humain, puisque tu es le seul à avoir compris ce qu’était l’amour, Je fais de tes semblables Mes enfants. Ainsi, tu sais que le talent de ton espèce est sa capacité à M’aimer et à aimer ses semblables. Les autres espèces ne savent aimer qu’elles-mêmes.

A la fin de la lecture , Estoile fit un langage des signes à Jean-Lou posté non loin d’elle et qui comprit très bien qu’il devait amener du calva en douce pour elle et le prêtre … en effet c’était usant de parler ainsi à voix haute pour que tout le monde entende et elle avait la pépie (avoir soif). Elle but une rasade de Gnôle normande et c’est désaltérée qu’elle rejoignit sa place auprès de son aimé à qui elle décocha un large sourire .Voyant aussi le petit Nathanael fils de Melusinne ne sachant que faire , elle lui prit la main et le fit asseoir près d’elle . Au moins sa mère aurait quelques minutes de répit pendant qu’il se tiendrait tranquille à regarder la suite de la cérémonie ... enfin avec les enfants aller savoir de quoi ils étaient capables ? [/rp]

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 507
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Mer 20 Jan - 22:16 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Prud80 a écrit:
Guillaume et Prud avaient regagné leurs places , la cérémonie n'allait sans doute pas tarder vu le nombre de personnes qui étaient en place , mais surtout par la musique qui se jouait maintenant .
A ce moment là tous se retournèrent et Estoile avançait , lumineuse au bras d'un homme que Prud ne connaissait pas et qui l'amena à l'Autel . Lorsqu'Estoile arriva à leur niveau , Prud eut une envie folle de sentir son aimé près d'elle , aussi elle glissa sa main dans celle de Guillaume et la serra tres fort .Elle se tourna vers lui , un regard empli de tendresse .


Regarde mon amour ... comme elle est belle ...

Elle écouta avec attention Estoile en train de lire le passage du livre des Vertus ... un peu long certes , mais cela lui permit de se blottir contre son amour de Guillaume .
[/i]

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 507
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Mer 20 Jan - 22:16 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Alcalnn a écrit:
[rp]
[Un jour dans la vie d'un Chat!]


C'était encore une belle journée malgré le fait que l'hiver approchait à grand pas. Le Chat sauta de son lit et alla faire... et bien ce ... bref! Une fois soulagé il alla chercher une collation aux cuisines. Ah non! Les meschines avaient été prévoyantes! La table au rez de chaussé du logis était pleine! Rien de tel que de mordre dans une miche bien chaude pour rompre le jeune du matin. Puis il croqua dans une tourte aux pommes dont la saison venait a peine de se terminer. Un bon verre de cidre et hop! Une matinée bien remplie. Mais il restait le plus dur à faire... Aller réveiller sa douce. Il remonta lentement l'escalier de bois qui donnait à leur chambre et tomba sur... un bigorneau:

-Pas envie de me lever!


-Allons ma chérie, il faut te lever. Tu sais, on a un mariage... Alors oui on est pas pressé car sur place mais faut pas pousser non plus alors tu te lèves.


Pour toute réponse, un grognement et un repli sous les couvertures... L'assaut allait devoir être impitoyable. Le Chat harangua donc ses forces intérieures pour les préparer à l'attaque:

-Aujourd'hui est un beau jour. Un beau jour pour la chasse au bigorneau, car ce vil animal c'est une fois de plus terré dans sa coquille! Or donc, par ma volonté voilà ma puissante armée rassemblée en ce jour, pour courir sus et vaincre l'infâme! Hardi fidèles, armez vous et montez à l'assaut du monovalve!


Et ce fut donc avec zèle, maîtrise et puissance que le Chat sauta sur le lit et en retira les couvertures. De ce fait, le bigorneau, vaincu se trouva à la merci du félin. Ce dernier, d'humeur magnanime lui laissa la vie, à la joie du mollusque.



-File te préparer je crois que je vais avoir besoin d'un peu plus de temps.


-Comme tu veux, j'espérais juste pouvoir avoir le temps de farfouiller dans mon coffre...


Ce qui fut fait. Pour l'occasion il sortit un pourpoint aux manches à l'italienne, au brocart grena, directement venu de la lointaine Perse. Les chausses, d'un bon drap noire, iraient parfaitement avec. Il lassa les œillets qui faisaient tenir l'ensemble et décida -comme d'habitude- que la seule coiffe qui lui seyait était une bonne salade ou un bascinet.
Sa barbe, taillée, fut huilée et brossée afin qu'on ne vienne pas se plaindre de sa rudesse.
Fin prêt il se prit de mâchonner un bout de cannelle, pour se réveiller les sens, qui avait ce gout si particulier et qui piquait ensuite la langue.

Il remonta voir si sa moitié était prête. Visiblement oui, car il en eut des fourmillements de désir, de laisser tomber l'autre mariage -date anniversaire du leur, comme quoi...- et de rester à la déshabiller rien que pour voir comment elle était vêtue dessous... On sait jamais!

-Comment je suis mon amour?

-Ma mie, vous êtes la plus splendide créature, et c'est affront que vous vous apprêtez à commestre envers la future!


Il lui déposa un baiser chaste sur la joue et se dirigea vers un petit coffre. Il en sortit son collier de la Croix d'Or ainsi que celle de son épouse qui lui passa tendrement autour du cou.

-Bien nous allons chercher maintenant la fille de ton amie. Tu sais la petite Berthilde.

L'enfansonne qui avait un an de moins que son cadet fut donc récupérée au passage, ainsi que les enfants du Chat. Le petit Enzo portait un petit manteau bleu horizon et une barrette sur la tête. Son ainsé plus agé, portait déjà un doublet, mais sans maheutre ni fioriture. Seule la qualité du tissus révélait son rang. Ainsi réunie, la famille au grand complet commença son ascension du Grand Degré. Ils arrivèrent et virent que passer par l'entrée principale, avec ce parvis noir de monde -dont beaucoup de gens qui n'avaient pas été autorisés, par les hommes de Creully, à entrer- et se dirigèrent donc vers l'entrée de leur Chapelle privée. C'est avec pas de félin qu'ils purent se glisser dans les premiers rangs, au titre qu'Alcalnn était le Vicomte du Mont Saint Michel après tout!

Bien en place, ils suivirent le début de la cérémonie, fort coquasse pour l'occasion. En même temps, avec Attalus et Estoile, c'était courru d'avance. Deux de ses vassaux s'unissait, pourquoi pas après tout?
[/rp]

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 507
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Mer 20 Jan - 22:17 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Guillaumedenormandie a écrit:
La cérémonie se déroulait normalement, si ce n'est que toute l'assemblée ressentait une profonde tendresse et l'amour des deux être qui allaient ce jour se lier devant Dieu, et devant toute l'assemblée, plutôt nombreuse. La mariée, tout comme le marié, il devait le reconnaître, était resplendissante. Alors qu'elle s'avançait vers l'autel et vers son destin ( heureux, il le souhaitait ), il sentit la main de Prud se glisser dans la sienne. Il la serra et leurs regards se croisèrent, emplis d'amour.

Regarde mon amour ... comme elle est belle ...


Il jeta à nouveau un coup d'oeil à Estoile, ravissante dans sa robe blanche et bleue.

En effet, elle est splendie dans cette robe ! Et comme la joie la transfigure !

Ils écoutèrent ensuite attentivement, l'un contre l'autre, la lecture du Livre, et à la fin du passage, il ne put s'empêcher de regarder avec tendresse la preuve même des paroles de Dieu, Prud, en songeant à son amour pour elle.

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 507
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Mer 20 Jan - 22:17 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Louvalou a écrit:
Louvalou arriva devant l'église une mélodieuse musique s'en échappait.
Elle entra et se dirigea discrètement vers le devant de l'autel où étaient installées des chaises.
Elle salua au passage des personnes qu'elle reconnaissait.

Une musique plus officielle annonça la venue des futurs époux.
Ils étaient vraiment magnifiques et un sourire de bonheur irradiait de leur visage.

Louvalou était émue et espèrait qu'un jour elle connaitrait elle aussi ce moment.

Elle écouta le sermon du curé avec attention malgré qu'elle n'était pas d'accord avec lui sur certains points.
Puis vint le tour de la belle estoile qui lut un passage du livre des vertus.

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 507
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Mer 20 Jan - 22:17 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Madpompon a écrit:
Madpompon et Cherry46 arriverent en courant au mariage d'Attalus et Estoile avec toute leur progéniture à leur suite. Enfin presque: le petit dernier etait dans les bras de sa maman Very Happy .

En retard, comme d'habitude, le lieutenant de police avait eu du mal à trouver tous les éléments de son uniforme: les enfants avaient joué avec et en avaient eparpillés dans toute la maison.

En entrant, tout le monde se retourna pour voir qui menait tout ce rafus.
En voyant tous ces regards rivés sur eux, Mad et Cherry pousserent les enfants vers un coin de l'église et se firent tout petit.
Mad pensa: "là, s'ils ne savent pas qu'on est arrivé... quoique, on dit bien l'amour rend aveugle..." Laughing Laughing Laughing

Cherry fit un petit signe de la main à Estoile et Attalus, leur exprimant ainsi son bonheur de les voir heureux tous les deux en convolant en juste noce. Elle dit à Mad: "Ils sont beaux tous les deux". Elle ajouta "Ca ne te rappelle pas notre mariage mon coeur?"

Le fiston se mit à crier "Pour Attalus et Estoile, Hip hip hip !!!". Mad essaya de lui mettre la main sur la bouche tandis que toute l'assemblée se mit à rire.

"Pas maintenant mon fils, faut attendre la sortie des mariés"

Mad pensa (et ben!!! pour une entrée, ça c'est un entrée. Il manquerait plus qu'Ange Noir, sa fidèle monture, débarque en henissant!!!)
Laughing Laughing Laughing

Enfin, ils se promirent d'aller s'excuser dès la fin de la cérémonie auprès de ces deux personnes que le couple Mad/Cherry appréciaient beaucoup et dont ils eprouvaient une grande joie à les voir tous les 2 ainsi, nageant dans le bonheur de leur union.

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 507
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Mer 20 Jan - 22:18 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Jenjitai a écrit:
[rp]Tout se déroulait dans le calme, Estoile lisait le passage du livre des vertus, Attalus avait l'air bien ému, sa promise était magnifique , tout le monde était attentif à la cérémonie
Jen prit la main de son mari, jeta un coup d'oeil a cote d'elle, Prud était assise à côte d'eux, elle semblait bien émue aussi
Elle lui fit un clin d'oeil , Prud comprendrait
Puis elle se reconcentra sur la cérémonie
[/rp]

_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:00 (2019)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Baronnerie de Creully - Attalus et sa Famille Index du Forum -> Baronnerie de Creully - Attalus et sa Famille -> Au Manoir de Creully -> - Aile Publique -> Bibliothèque Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 39, 10, 1121, 22, 23  >
Page 10 sur 23

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
onyx © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com