Baronnerie de Creully - Attalus et sa Famille Index du Forum
Baronnerie de Creully - Attalus et sa Famille
Les Terres du Baron Attalus et de sa Famille
 
Baronnerie de Creully - Attalus et sa Famille Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 ::
Aller à la page: <  1, 2, 3, … 21, 22, 23  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Baronnerie de Creully - Attalus et sa Famille Index du Forum -> Baronnerie de Creully - Attalus et sa Famille -> Au Manoir de Creully -> - Aile Publique -> Bibliothèque
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Dim 10 Jan - 17:10 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Zeji a écrit:
Victor a écrit:
Offert par le Baron et sa future Dame
Bac pour le Mont-Saint Michel. Bac pour la Traversée.

Le père Zeji quitta l'auberge où il s'était réfugié après avoir loupé la navette précédente, non sans avoir réglé sa note pour les quelques spécialités locales qu'on lui avait servies pour patienter.
A la vue de la barge, de mauvais souvenirs lui revinrent en mémoire. Ceux de la bataille navale de Bayeux contre Li-camp...

-bah, ici, personne pour nous mettre à l'eau!
...il fallait l'espérer, en tous cas. Un prière à Saint Michel et à Aristote ne serait pas de trop.

_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 10 Jan - 17:10 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Dim 10 Jan - 17:10 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Lodanya a écrit:
Un mariage de plus... et cette fois-ci , elle n'était pas que invitée, mais aussi témoin. Heureusement, il s'agissait de celui de sa soeur de coeur, Estoile. Sinon, elle aurait franchement hésité à y aller.
Les mariages, ce n'était décidément pas sa tasse de thé, ne comprenant pas pourquoi les gens se mariaient. On pouvait s'aimer sans s'enfermer dans une cage dorée. Mais là, c'était spécial.
Anya était déjà au Mont depuis un moment. Après avoir quitté Dieppe, elle y était directement allée pour retrouver sa fille.
Les préparatifs allaient bon train. Elle avait choisi sa robe et celle de sa Perle.
http://i85.servimg.com/u/f85/10/05/16/86/lodama10.jpg
Il ne manquait plus que de trouver la future mariée et de l'aider dans ses préparatifs.
La jeune femme confia Margot à la jeune Mahaut et partit à la recherche de l'Estoile du jour.
Descente dans les escaliers qui tournaient, tournaient, tournaient.... non, garder le peu qu'il y avait dans son estomac... ne pas tomber dans les pommes... c'était pas le jour. Pourvu qu'elle arrive à tenir le coup pendant la messe...
Anya était inquiète, ayant jeté un oeil sur la liste des invités, se demandant qui serait réellement présent.
Et elle n'avait pas de cavalier. Cela était finalement secondaire car Attalus avait gentiment proposé de lui en trouver un. Espérons qu'il ait bon goût...
Elle arriva à la chambre de la future épousée, frappa délicatement à la porte, sans doute Estoile y était-elle...
Elle passa discrètement la tête derrière la porte.

Ouhouh ?? Ma belle Estoile ??? tu te caches ??

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Dim 10 Jan - 17:11 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Rogue8 a écrit:
[rp]Rogue n'étant pas un cavalier expérimenté , soufflait un après la chevauché à un rythme rapide que son épouse avait imposé pour qu'ils ne soient point en retard.
Puis il fut temps pour eux de prendre place dans le bac.
Bien qu'il fut plus habitué aux eaux calmes de lac ou de rivières, traverser un bras de mer ne devait pas être trop difficile.
Il suivit Jen qui prenait déjà place et dont la curiosité semblait tourner à plein régime car elle regardait de tous cotés.
Alors qu'il s'asseyait, elle agrippa sa main et il réalisa alors qu'elle semblait appréhender un peu leur passage.
Il se blotti contre elle pour la rassurer tout en lui murmurant quelques mots pour la rassurer puis pour détourner son attention sur le futur mariage plutôt que sur le déplacement.
[/rp]

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Dim 10 Jan - 17:11 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Soliarok a écrit:
Mont saint Michel...samedi 21...dans une auberge.
Dans sa chambre d'auberge, Soliarok contemplait le reflet du soleil sur la mer.
Penché à la fenêtre, il humait les senteur de la ville.
Le grand jour était pour demain.
Derrière lui, dans la chambre, sur une table sculptée en bois de chêne, reposait son uniforme qu'une servante de l'auberge venait de lui apporter.
Une paire de bottes en cuir brun parfaitemant cirées; des braies noires en lin de bonne factures; une chemise de soie rouge au col et poignées brodés de fils orange et bleu représentant des flammes dansantes. Pour compléter l'ensemble, une ceinture en cuir brun fraichement lustré et une cape de laine rouge brodée aux armes de sa Lance.
Sur la même table, à coté de sa tenue, reposaient les présents que Soliarok comptait offrir aux jeunes mariés. Y jetant un coup d'oeil, il ce demanda si c'était une bonne idée.
 Drôle de cadeaux pour un mariage... ou j'ai pu pêcher une idée pareille moi.

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Dim 10 Jan - 17:11 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Guillaumedenormandie a écrit:
[rp]Guillaume et Prud arrivèrent peu de temps après le départ du dernier bac. Ils en profitèrent pour s'installer dans l'auberge où ils louèrent une petite chambre, afin de déposer les affaires du voyage, se refaire une beauté et s'habiller pour la circonstance.
Guillaume retira donc ses vêtements crottés par le voyage et enfila une paire de bottes neuves, ainsi que sa plus belle cape. Attendant que Prud finisse de se faire belle, il descendit s'occuper des chevaux. Il les nettoya, les brossa avec attention. Il n'aimait pas particulièrement les bêtes, mais aujourd'hui il fallait que ces chevaux soit propres et présentables. Après leur avoir lissé la crinière, il entreprit de les arnacher, et de les seller. L'arnachement était riche, et les selles, achetées pour l'occasion brillaient de mille feux, posée sur couverture pourpre, dotée d'un liseré d'or fin. Il fallait ce qu'il fallait pour monter à l'abbaye.
Quelques heures après leur arrivée à l'auberge, la marée étant pleinement descendue, libérant une immense plage de sable, Guillaume et Prud montèrent sur leur destriers. Guillaume apostropha un homme qui revenait de la pêche au coquillage.

Héla, messire ! Excusez moi de vous importuner, j'ai ouï dire que la traversée de la baie était périlleuse... Vous qui semblez bien la connaître, vu les prises que vous avez, pourriez vous nous conduire au Mont ? Vous serez bien entendu payé pour vos services.

Le pêcheur regarda le couple endimanché et s'adressa à Guillaume.
Sieur, pour sur que je peux vous y conduire... Mais j'va d'abord rentrer à la bauge prévenir la mé et déposer mon havenet si ça n'vous dérange pas... J'en ai pour 5 minutes !
Il parti prestement et en l'attendant, Guillaume profita du moment pour embrasser son amour, plus ravissante que jamais dans sa superbe robe. L'homme ne mit pas longtemps à revenir, simplement muni d'un bâton et marchand pied nu il leur fit signe de le suivre, tenant même la bride des deux chevaux. Guillaume et Prud se laissèrent guider au milieu de l'étendu sableuse, devant parfois faire des détours lorsque les sabots s'enfonçaient un peu trop profondément dans le sable.
Le soleil couchant projetaient de magnifiques teintes de rouges et de bleus sur la baie et sur le mont qui se détachait, telle une ombre majestueuse sur le ciel embrasé.
Ils arrivèrent au bout d'une demi heure de marche à la base du roc, où leur guide prit congé.

Voilà, msieur dame, z'êtes arrivés... L'abbaye est tout là-haut... J'vas m'rentrer, si vous avez une ptite piece pour mé, ce s'ra pas d'refus.

Guillaume jetta un coup d'oeil au sommet du Mont et pût apercevoir la Merveille. Elle portait décidément bien son nom ! puis il se tourna vers le pauvre bougre et sortit de sa bourse 10 pièces d'or.

Tout travail mérite salaire, ami, et tu as bien fait le tien ! Voici 10 écus pour toi et pour ta petite famille !

L'homme prit la monnaie et reparti, un sourire aux lèvres. Pendant ce temps Guillaume découvrait les ruelles du Mont, son animation et ces pentes ardues. Il admira encore une fois sa douce amie et entreprit l'ascension. Partout des échoppes et des tavernes, un vrai paradis défilait devant lui. Il était déjà venu plusieurs fois à Avranches, il avait put voir à chaque fois la baie et le Mont Saint Michel, mais n'avais jamais eu l'occasion de traversait la baie et de monter à la Merveille. Ils arrivèrent en haut, les chevaux commençant déjà à fatiguer. Le portail était encore fermé, normal, ils étaient en avance. Ils descendirent alors de cheval et contemplèrent le panorama, presque entièrement plongé dans l'obscurité désormais. Il se tourna ensuite vers Prud.

Et maintenant ma chérie, que veux tu faire ? Une promenade dans le parc ? Un petit restaurant ? Ou préfères tu aller te reposer dans une des charmantes auberges que nous avons vu ?
[/rp]

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Dim 10 Jan - 17:12 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Wallou74 a écrit:
[Départ de Le Mans]

Wallan sourit, Wolf la réveilla avant l’aube en la léchouillant; ce loup était pire qu’un coq et plus tôt que ce volatile. Elle regardait la bête faire de même à Salim qui était couché près d’elle.  Il était mignon couché comme un bébé sur le coté ronflant presque jusqu’au moment où Wolf lui fit sa façon préféré de le réveiller.  C’était un grand jour aujourd’hui, ils devaient se rendre au Mont St-Michel, mais avant ils devaient aller a la rencontre de leurs amis Balga et Daddy. 
Allez debout mon ange!! On a de la route à faire mon Cœur… tu sais qu’on doit se rendre au mariage d’EStoile et d’Attalus??
La Maréchal, commença déjà à s’habiller regarda Salim se réveiller doucement avant d’en faire  autant.  Elle embrassa son ange avant de le laisser se préparer à son tour ayant quelques trucs à faire avant de pouvoir partir. Elle sortit le cadeau qu’elle leur apportait, elle avait mis plus d’une semaine à trouver ce qu’elle voulait leur offrir en son nom et celui de Salim. Puis elle le mit près de la porte pour pas l’oublier, trop gros pour rentrer dans sa besace  en sécurité. Elle prépara ensuite le repas du matin composer de pain, fruit, du morceau de fromage de chèvre qui avait resté du repas avec Jason quelques jours plus tôt au campement.
Mon Ange le repas est prêt….
Elle donna a manger a son loup avant de lui parler a son tour.
Wolf, tu vas rester ici aujourd’hui, on peut pas apporter  de loup dans une Église, alors tu vas garder le campement pour nous. Assure-toi qu’aucun vilains ne viennent

Le loup regarda sa maitresse, il semblait comprendre le désir de Wallan puis mangea son repas avant que Wallan ne puisse en faire autant avant le départ. Ils allèrent préparer leur chevaux et attela Galop d’une charrette où ils purent déposer le cadeau préparé pour l’occasion. Wolf regardait sa maitresse faire, comme d’habitude, il ne la lâcha pas d’un poil, suivant chaque mouvement de Wallan. Elle l’avait entrainé à ça pour la protection de ses frères, elle en avait eu le temps en 45 jours ou elle avait été bloquée là-bas au Maine. Elle se souviendra longtemps de cette rencontre avec cette armée cette nuit là…Sa blessure a son bras lui faisait souffrir encore par moment mais au moins, il était plus couvert. 

Tu es prêt? Il y a Balga qui nous attend….
Oui, oui mon Ange, je suis prêt.
Wallan s’assura une dernière fois que la charrette était bien fixée à Galop et que toutes les sangles de sa selle étaient bien serré avant de monter sur sa monture. 
Allez, on y va.
Galop très content de pouvoir enfin bouger, ne se fit pas prier pour avancer.

[L’arriver à Mont-Saint-Michel]

Le bras de Wallan était encore un peu sensible mais ca ne l’empêcha pas de garder en tout temps une main sur le pommeau de son épée. Les routes n’étaient plus sûres de nos jours et beaucoup de brigands se promenèrent en liberté dans la campagne du Domaine Royal.  Le Mont Saint-Michel n’était pas très loin mais tout de même a quelque jours d’où ils étaient. Ayant envoyé un pigeon a son ami Balga pour s’entendre sur un point de rendez-vous et ensuite continuer leur route ensemble, ils s’y rendirent, content d’enfin retourner sur leur cher Duché et revoir leurs amis.
Normalement Balga devrait déjà nous attendre au point de rendez-vous, comme il est plus près….
Elle se le disait plus pour elle-même qu’à Salim qui chevauchait à ses cotés mais pourtant elle le disait bien a voix haute, ne s’attendait pas qu’il y ait ou pas de réponse.  Mais connaissant, son ange il allait répondre sans doute, elle sourit, en se rendant compte qu’elle l’avait dit assez fort pour qu’il entende.
Les quelques nœuds qui les séparèrent du rendez-vous confirmait qu’ils les attendaient.  Elle sourit en voyant leurs amis les attendre patiemment sur la croiser des chemins regardant d’un coté a l’autre sans savoir de quel coté Wallan et Salim allaient apparaître  a l’horizon.  A leur hauteur, elle prit le temps de descendre  de Galop un moment pour bisouiller ses amis avant de remonter sur sa monture prête à prendre la route a nouveau pour se rendre à la cathédrale ensuite.

Kikou tout les deux…. Je suis contente de vous voir… j’espère que vous allez bien et que vous avez fait bonne route?
Après une réponse affirmative de leurs amis, et les échanges habituelles de politesses, ils continuèrent la route tout en discutant de pleins de choses comme les nouvelles qu’ils s’étaient pas dit encore ou bien simplement de toute sortes de sujets différent jusqu’au moment où ils arrivèrent a l’Église. Wallan descendit de sa monture et laissa ses armes et son bouclier dans la charrette avant d’entrer en compagnie de ses amis et au bras de son ange prenant soin de l’embrasser tendrement avant de rentrer.  Elle salua ses amis présent, bisouillant ceux qu’elle connaissait mieux et saluant ceux qui voulait pas de bisous.

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Dim 10 Jan - 17:12 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Coulis a écrit:
Coulis arriva bien tard au Mont saint Michel...Enfin il y arriva...Ce qui déjà fut une prouesse au vu de obligations personnelles qu'il n'avait pas prévu... Une cloche que l'on sonnait sur un bateau attira son attention...

Bac pour le Mont-Saint Michel. Bac pour la Traversée.


Bien le bonjour, marin, je suis du voyage. Vous partez bientôt ?

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Dim 10 Jan - 17:12 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Prud80 a écrit:
Guillaume et Prud avaient chevauché côte à côte pendant trois journées entières pour arriver à Avranches . Elle avait laisser Arthur aux bons soins de la nourrice , au moulin . C'est fatigués et poussiéreux , en tout cas pour ce qui la concernait , qu'il entrèrent dans une auberge afin de se remettre de leur voyage . Guillaume s'était paré bien plus rapidement qu'elle , elle pût donc l'admirer dans apparats , pendant qu'elle prenait tout son temps pour se changer .
Une femme de chambre lui monta sa robe , qu'elle avait donné en arrivant pour la rafraichir du voyage , et la posa sur le lit .
Guillaume profita alors pour sortir , s'affairer en attendant qu'elle se prépara .
Elle enfila une robe aux couleurs blanches et pourpres , agrémentée de quelques artifices qu'elle avait sortie de sa boite pour l'occasion .
Après s'être coiffée , laissant quelques mèches sur chaque côté du visage , elle descendit enfin rejoindre son aimé .
Guillaume s'était occupé de leurs chevaux pendant ce temps .

Voilà ! je suis enfin prête mon ange ! nous pouvons enfin y aller .
 
A marée basse , ils décidèrent de traverser la plage de sable . Prud n'était pas très rassurée mais voyant Guillaume s'adresser à un homme qui semblait connaitre les lieux , se rassura assez vite d'avoir tout de même un guide ...[/i]

Héla, messire ! Excusez moi de vous importuner, j'ai ouï dire que la traversée de la baie était périlleuse... Vous qui semblez bien la connaître, vu les prises que vous avez, pourriez vous nous conduire au Mont ? Vous serez bien entendu payé pour vos services.
Sieur, pour sur que je peux vous y conduire... Mais j'va d'abord rentrer à la bauge prévenir la mé et déposer mon havenet si ça n'vous dérange pas... J'en ai pour 5 minutes !

Cinq minutes ... en effet l'homme ne mit pas longtemps pour revenir . Juste le pour elle de recevoir un baiser Guillaume et de se faire admirer .
La traversée se fit sans la moindre anicroche , ce qui n'empêcha pas Prud d'être tendue lorsque les sabots de leurs chevaux s'enfonçaient dans le sable par certains endroits . A ces moment là , elle tendait sa mains et la glissait dans celle de Guillaume pour se rassurer .
Elle ne fut pas mécontente d'arrivée au pied du rocher .
L'homme ayant accompli son travail de guide , s'en reparti , emportant néanmoins son salaire .


Tout travail mérite salaire, ami, et tu as bien fait le tien ! Voici 10 écus pour toi et pour ta petite famille !
Ils entamèrent l'ascension du Mont , admirant la beauté du site .
La nuit été tombée , il descendirent de leurs montures , fatiguées elles aussi .


Et maintenant ma chérie, que veux tu faire ? Une promenade dans le parc ? Un petit restaurant ? Ou préfères tu aller te reposer dans une des charmantes auberges que nous avons vu ?

Guillaume s'était tourné vers elle . Elle lui pris sa main y glissant la sienne ,le regarda avec tendresse et lui sourit . Elle l'aurait suivi n'importe où .
Hé bien mon amour ... où tu veux ... nous pourrions commencer par un petit restaurant , continuer par une promenade dans le parc et finir de nous reposer dans une de ses charmantes auberges ...

Elle sourit en lui annonçant son programme ... il faut reconnaitre qu'en sa compagnie , Prud lui laissait rarement le temps de s'ennuyer ...

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Dim 10 Jan - 17:12 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Ijarkor a écrit:
[ Samedi : Où Ijarkor tente - bien malgré lui - de marcher sur l'eau ]
Habitué qu'il était à sonner les cloches à l'heure de prime, Ijarkor se leva avec le soleil. Après un frugal repas à base de poissons, Ijarkor se dirigea vers le port pour y trouver un bateau.
Et là, Oh stupeur: la mer avait complètement disparu ! Le Mont Saint-Michel émergeait à présent d'une vaste étendue de sable.

Bestia Innominata ! pensa le curé. Je n'ai pourtant pas rêvé hier... Quel est cet étrange prodige ? Enfin... autant voir le bon côté des choses: je n'aurais pas à affronter cette étendue d'eau si démesurée.
Et enfourchant sa mule, Ijarkor partit sur le sable, tout droit vers le Mont.
Le curé avança quelques temps... le Mont se rapprochait lentement... quand soudain, Ijarkor constata un étrange phénomène: l'eau se mit à surgir du sol, tourbillonnant autours des sabots de la mule. Ijarkor regarda autours de lui, se demandant s'il n'était pas en train de traverser un ruisseau qui courrait à travers la baie, mais non ! L'eau montait partout de la même façon, comme si le Trés Haut avait soudain décidé de punir ce prétentieux curé qui avait cru pouvoir traverser la mer à pied sec.
Rien ne semblait pouvoir arrêter cette crue soudaine. Pris de panique, Ijarkor tira sur la bride de sa mule pour lui faire faire demi-tour, et l'éperonna pour qu'elle reparte au triple galop en direction de la côte. L'animal devait ressentir la même terreur, car malgré l'eau salé qui lui couvrait maintenant les sabots, jamais quadrupède montagnard ne fila aussi vite sur le sable normand.
Épuisé, le curé et sa monture arrivèrent sain et sauf - mais passablement mouillés - sur la plage d'Ardevin, sous le regard hilare des pécheurs qui démêlaient leurs filets en attendant de prendre la mer.
...
Quelques heures plus tard, Ijarkor était toujours assis sur le sable, fasciné par le spectacle des vagues. Le soleil avait séché ses habits et sa chaleur avait guérit cette blessure que son ignorance avait faite à son amour-propre. Mis au courant du phénomène de marée par un pécheur compatissant, Ijarkor en apprécia le mécanisme. Mais quand on lui dit que c'est l'enfer lunaire qui provoquait ce phénomène, cela ne l'étonna point. Encore un méchant tour de ces maudits princes-démons, pensa-t-il, se réjouissant d'y avoir survécu.
Non loin de là, un bateau venait d'arriver, et son capitaine s'écria:

Citation:
Bac pour le Mont-Saint Michel. Bac pour la Traversée.

Ijarkor se releva, et entrainant sa mule par le licol, se dirigea vers la nef salvatrice.

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Dim 10 Jan - 17:13 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Asticot a écrit:
[rp][[b]Départ de Lisieux[/b]]

Permission accordée pour le mariage du siècle… Le Baron avait revêtu des habits communs pour la chevauchée qui devrait se faire au grand galop si Dun ne se dépêchait pas un peu. Voilà des heures qu’il attendait qu’elle se prépare. Toujours une chose à faire, ses charges politiques étaient moindres, mais il restait encore des affaires en cours, affaires qui d’après elle, ne souffraient d’attente.
Cette fois était la bonne, il la vit refermer le registre sur lequel elle était penchée, quand, faisant sa moue qui d’ordinaire le faisait fondre, elle lui dit… oh mon Ange, j’ai encore une chose à faire, cela ne sera point long…
La fois de trop ! Excédé, il lui dit pourtant d’un ton qu’il voulu le plus aimable possible..
Tu m’y rejoindras. Je pars devant, je ne tiens pas à rater le bac pour la traversée.
Un rapide baiser et il monta souplement sur Danseur qui piaffait d’impatience depuis des heures qu’il était là, tout harnaché, les rênes qui l’attachaient à un arbre mort.

[[b]Arrivée à Ardevin[/b]]
De longues heures de chevauchée, la traversée d’Avranches et le Baron arriva à Ardevin. Il comptait bien prendre le bac qui le mènerait lui et sa monture, les pieds au sec, au Mont St Michel.
Une foule amassée lui attira l’attention, il démonta et s’approcha tenant Danseur par la bride. Instinctivement, les gens s’écartèrent, il vit alors un homme pour le moins bourru et une espèce de barque bien plus grande et plus plate que celles qu’il connaissait.
Quelques mots échangés au cours desquels le baron s’assura que la Vicomtesse pourrait passer elle aussi, et ce, même si elle tardait à le rejoindre. Ils s’accordèrent sur un prix pour la traversée qui devait se faire dans les quelques minutes qui venaient. [/rp]

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Dim 10 Jan - 17:13 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Soliarok a écrit:
[ Mont Saint michel; samedi 21 au soir; Auberge des trois plumes.]
Soliarok decendit dans la salle commune et commanda à l'aubergiste un repas chaud et un piché de vin.
L'auberge était pleine ce soir et soli apperçut une estrade au fond de la salle.
Prenant son luth sous le bras Soli se dirigea vers celle-ci et, avec un signe d'assentiment du patron, commença à chanter.
Chantons, pour passer le temps, les amours jolis d'une belle fille.
Chantons, pour passer le temps, les amours jolis d'une fille de 15 ans.
Aussitôt qu'elle fut promise, aussitôt elle changa de mise.
Et prit l'habit de matelot et vint s'embarquer à bord du navire.
Et prit l'habit de matelot et vint s'embarquer à bord du bateau.
Le capitaine du bâtiment était enchanté d'un si beau jeune homme.
Le capitaine du bâtiment le fit appeler sur l'gaillard d'avant.
Beau mat'lot, ton joli visage, tes cheveux et ton joli corsage
Me font toujours me rappelant
Z'a une beauté que j'ai tant aimé.
Me font toujours me rappelant
Z'a une beauté du port de Lorient.
Mon capitaine, assurément, vous me badinez, vous me faites rire
Je n'ai ni frère, ni parents, et ne suis pas né au port de Lorient
Je suis né à la Martinique et même je suis enfant unique
Et c'est un vaisseau hollandais qui m'a débarqué au port de Boulogne
Et c'est un vaisseau hollandais qui m'a débarqué au port de Calais
Ils ont bien vécu sept ans sur le même bateau sans se reconnaître
Ils ont bien vécu sept ans, se sont reconnus au débarquement
Puisqu'enfin, l'Amour nous rassemble, nous allons nous marier ensemble
L'argent que nous avons gagné, il nous servira dans notre ménage
L'argent que nous avons gagné, il nous servira à nous marier
C'ti là, qu'a fait la chanson, c'est le gars Camus, gabier de misaine
C'ti là qu'a fait la chanson, c'est le gars Camus, gabier d'Artimon
Matelot, faut hisser la voile, au cabestan faut qu'tout l'monde y soye
Et vire, et vire donc, sans ça t'aura rien dedans ta gamelle
Et vire, et vire donc, sans ça t'aura pas d'vin dans ton bidon.

Et c'est sous les aplaudissement de la foule que Soliarok le Ménestrel revint à sa place prendre son repas.

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Dim 10 Jan - 17:14 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Valentiane a écrit:
[rp]Valentiane voyait le balancier de la grande comtoise de sa chambre égrener les heures et elle n’arrivait toujours pas à se décider sur la robe et pire encore quelle coiffure et par voie de conséquence quels accessoires.
Perdant patience devant les gesticulations incessantes de Tancrède jouant à cache cache avec sa petite sœur au milieu des soies, et festons et jupons maternels. Elle appela Marguerite à la rescousse et lui demanda de la débarrasser de ce petit monde bruyant et impatient de retrouver d’autres de leur âge, mais plus encore leur père qui était toujours en poste pour servir son duché.
Elle aussi était fébrile, croisant son reflet dans un des nombreux miroirs qui paraient la chambre, elle fit sa petite moue qui mettait en valeur ses lèvres pulpeuses et en émoi son tendre époux. Rajustant un corset de velours grenat assorti à la dernière délicatesse de son aimé, cette pierre  magnifique montée en collier, elle défroissa sa large jupe, pris la cravache, sa pelisse et descendit embrasser ses enfants.

Berthe, emballez le tout et je déciderai demain. Les malles de Monsieur sont prêtes ?
Fort bien , faites les partir avec les miennes dès maintenant à l’hostellerie que je vous ai indiquée et faites charger celle des enfants dans la voiture qu’ils prendront.
Allez petits monstres, venez m’embrasser, je pars devant avec Tempête , je vais à la recherche de votre père, vous suivrez avec Bernold et Marguerite Soyez sages !!!
Nous nous retrouverons demain au Mont.

Elle se sentait l’âme d’une jouvencelle allant à son premier rendez vous. Elle chevaucha hardemment sa jument et l’éperonna pour qu’elle prenne de suite un galop qui à chaque foulée la rapprocherait de lui.
Ils devaient se retrouver à mi parcours et terminer ensemble ce périple qui les conduiraient à l’abbaye du Mont. Sardanapale avait réservé à l’ hostellerie de Dame Poulard qui les avait accueillis lors de leur premier voyage en cette terre normande, avant même de savoir où ils éliraient domicile. Ils étaient alors en voyage d’agrément, épousés de peu, certains que la vie ne les couvrirait que de bienfaits, jeunes fous et ivres de bonheur, comme le sont tous les êtres qui s’aiment avec une telle ferveur. La vie ne les avait point trahis, leur offrant deux enfants magnifiques.
Val savait son mari aimant et attentionné , elle le découvrait désormais plus passionné encore. Cette pensée l'empourpra et elle pressa un peu plus Tempête qui filait déjà à grande allure sur les routes balayées par le vent d’automne qui mettait à nu tous les feuillus qui bordaient les chemins.
Retrouvailles empressées de deux cœurs qui battent à l’unisson, ils chevauchaient à présent côte à côte , menant chacun son cheval à petite allure comme pour prolonger la joie de se retrouver enfin et conserver ce moment d’éternité.
Le dernier bac avait déjà quitté la terre ferme, la marée ne laissant que peu de temps à cette dernière passe. Val et Sarda appelèrent le meneur qui stoppa net, chacun cambra son animal pour qu’il saute sur le pont du bac. Les sabots lourds de leur monture firent craquer le bois et l’embarcation tangua sous le flot injurieux des manants qui pensaient leur dernière heure arrivée.
Eux riaient à gorge déployée, les purs sang furent vite confies à deux  jeunes gens amusés par leur arrivée et en quête d’une belle pièce.
Le calme revenu, tendrement lovée dans les bras de son époux, Val regardait la berge s’éloigner peu à peu dans le couchant.
Les cloches de l’abbaye qui grossissait à vue d’œil, les accueillaient de leur son lourd et bienveillant. L’hostellerie était comme la première fois, resplendissante sous les derniers rais du jour, des torches les accueillaient déjà. Les hortensias et autres roses trémières qui jalonnaient l’entrée avaient fait place à des cascades de chrysanthèmes qui étalaient leur palette de couleurs allant du jaune d’or au carmin. Le même raffinement des tentures du vestibule, les petits sablés au beurre que l’on trouvait à toute heure , les meubles richement ouvragés, rien n’avait changé.
Ils demandèrent leur chambre afin de s’y rafraichir et changer de vêtements.
Ils découvrirent qu’on leur avait réservé le même logement que lors de leur premier séjour. Cette Dame poularde était femme fort bienveillante et très avisée en affaires. Cette attention fort calculée ne manquerait point de lui rapporter quelques pièces supplémentaires….
Ils se retrouvèrent donc comme au premier jour, leurs effets les avaient précédés et étaient soigneusement rangés, les enfants n’arriveraient que le lendemain, la nuit leur appartenait…..
[/rp]

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Dim 10 Jan - 17:14 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Dunhyll a écrit:
[rp]Plus  le temps  passait  plus elle  s’affairait  .. un mariage  au Mont St Michel   pas  une  mince  affaire  .. partir  d’abord  à cheval  puis , voir  le passeur  pour  le  bac  .. pas  très   bien  renseignée   de  ce  moyen de transport   elle  s’était  vêtue  sobrement   d’ailleurs   à  cheval  la  houppelande  ne  lui aurait  point  convenue  .
Donc  voilà des  malles  à  préparer   et  tout  cela  met du  temps  ..
Mais  elle  parvint  à terminer,   son  Barbu  pour  cette  fois  ne  l’avait point attendue  . tout allait  mal  depuis  des  mois  leur  couple  battait de  l’aile  et  être  ensemble  à  un  mariage   alors  que  l’on est sur  le  point de  se  séparer  ne  lui  plaisait  guère 
Son destrier  piétinait d’impatience , sellé  il ne  restait  qu’à  le  monter  et  partir  .. les  malles  suivraient  bien ,    ses  gens  s’en  chargeraient
Hop  en selle !!!   .. galopant  vers  Avranches,   puis  le  village  d’Ardevin ,  au loin  la  mer et le  Mont St Michel  qui se  dessinait .les  lieux  avalées en  un rien 
Le  bac  à quai , puis  une  foule  de gens qui  voulait le  prendre , regardant parmi les  gens elle entrevit son  Barbu , sans  doute  par habitude  son  cœur  se  mit à battre  la  chamade  .. l’amour  toujours  présent pour  cet  homme malgré tout ..
Fallait donc  prendre  ce  bac  ..descente  de  cheval , époussetage   rapide  tapant sur   ses  épaules   puis  sur  ses  braies , ses  bottes  couleur  de  la  terre  qui  les recouvrait  , s’approchant du Barbu  en continuant de se taper dessus 

Mon  Aimé ,  me  voici   enfin  [/rp]

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Dim 10 Jan - 17:14 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

--Victor a écrit:
Oula oula oula. Son son de cloche avait ramené du monde et du beau au vu des habits, au moins c'etait pas des traines savates et peut etre qu'ils pourraient donner piècettes à la fin de la traversée pour la peine qui va avoir à faire bouger tous ça.
Il répondit à ceux qui venait lui demander l'heure du départ par un : Bientot mon bon messir/Dame.
Le Bac fut bien remplit, Victor pouvait bouger de la berge pour le Mont.

Attention au départ, on s'accroche à ce qu'on peut.
Les consignes de sécurité sont de ne pas courrir, ne pas passer les bras ou la tête en dehors du bac en raison du monstre de la baie.
Les sorties se trouvent à l'avant, à l'arrière et sur les cotés.
Victor poussa sur sa perche pour faire avancer l'embarcation qui fila sur l'eau doucement.
Vous pouvez admirer sur le coté gauche de l'eau. Sur la droite c'est aussi de l'eau.
Elle est célébre de part le monde en raison de sa haute teneur en liquide.
De plus, ça mouille. Oui, oui comme je vous le dis.

Après de longues minutes le bac toucha l'autre rive.
Voilà vous etes arrivé, le débarquement se fait du coté où il y a la plage.
Je vous laisse descendre et à bientot pour le retour.

Victor regarda les jolies dames descendre et une fois fait il fit le chemin adverse pour retourner à son poste.

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Dim 10 Jan - 17:15 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Louvalou a écrit:
[rp]Louvalou se leva tôt ce matin là afin de préparer son petit bagage et son voyage pour se rendre au Mont Saint Michel.
Elle choisit sa plus belle robe ,la plia soigneusement et y ajouta dans un petit sac en velours les bijoux qu'elle tenait de sa grand mère.
Un autre sac servit pour ses petits effets personnels.
Le cadeaux pour les époux étaient déjà joliment enrubanner.
Elle se prèpara un petit panier bien garni pour la route.
Une fois son cheval attelé ,elle cala les bagages et grimpa sur son dos.
La route fut longue mais le paysage était magnifique en cette saison.
Elle fit une halte auprès d'une rivière pour abreuver son cheval et en profita pour lui donner un quignon de pain.
Elle dégusta son petit repas et repris le chemin.
Elle aperçut au loin le Mont Saint Michel.
Elle arriva au coucher du soleil.
Elle fut éblouie par la beauté que dégageait le lieu.
Elle descendit de sa monture et se dirigea ,les bras chargés de ses bagages vers une petite auberge bien accueillante.
Elle entra et fut très bien accueillie par les propriétaires.
Ils l'accompagnèrent vers une chambre qui donnait sur la mer.
Une fois seule ,elle déballa sa robe afin qu'elle ne se froisse pas et descendit commander un repas avant de se coucher.


[/rp]

_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:16 (2018)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Baronnerie de Creully - Attalus et sa Famille Index du Forum -> Baronnerie de Creully - Attalus et sa Famille -> Au Manoir de Creully -> - Aile Publique -> Bibliothèque Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, … 21, 22, 23  >
Page 2 sur 23

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
onyx © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com