Baronnerie de Creully - Attalus et sa Famille Index du Forum
Baronnerie de Creully - Attalus et sa Famille
Les Terres du Baron Attalus et de sa Famille
 
Baronnerie de Creully - Attalus et sa Famille Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 ::
Aller à la page: <  1, 2, 320, 21, 22, 23  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Baronnerie de Creully - Attalus et sa Famille Index du Forum -> Baronnerie de Creully - Attalus et sa Famille -> Au Manoir de Creully -> - Aile Publique -> Bibliothèque
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Dim 24 Jan - 14:38 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Mirail a écrit:
Elle était belle, elle allait bien, parfait.
Ne jamais se marier ? Oui, il lui rappellerait.
C'était l'heure d'y aller, elle était avec les siens, avec sa fille, ses amis.
Lui avait à faire ailleurs... Mais ils se reverraient pour sûr, ici ou ailleurs.
Il sourit.

Qu'il prenne soin de lui, oui, peu importe cela, l'Immortel portait bien son nom, et personne ne savait jusqu'à quel point... Si son corps ne l'était point, son âme elle... Héhé. Enfin, un peu comme tout le monde finalement. Les véritables Aristotéliciens le savaient mieux que les autres.
Des nouvelles ? Elle savait très bien qu'elle en aurait.

Mais elle ne termina pas sa dernière phrase...
Des fois que...?
Oui... Il savait ce qu'elle voulait dire.
Dernier regard Normand à la Minette... Ponctué d'un sourire...

Il se détourna lentement restant de dos pour lancer une ultime phrase...

S'il en était ainsi, je serais là, même de loin. Peu importe les gêneurs.
Au revoir Anya, mes flammes noires ne seront jamais loin...


Il se mit en route nonchalamment, relevant le bras droit, de dos, pour faire un salut, main allant de droite à gauche doucement, avant de disparaître s'enfonçant dans le Grand Degré pour regagner sa barque en contrebas...
Retrouver son cheval et quitter les terres Normandes...
Il n'était pas exclu qu'il y revienne un jour, même furtivement.

Durant le trajet en barque, il pensa à sa douce Al... qui partait pour rejoindre le Très-Haut.
Solitude depuis son départ, son amour partirait avec elle... Laissant place à la rancoeur et à la haine.
Les bons sentiments étaient morts, sauf ceux pour Anya, elle aura son affection et un sentiment spécial jusqu'à la fin.
La demeure de son ami atteinte, il reprit son Inferno... Les deux compères reprirent la route, route sans fin vers la destruction.

_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 24 Jan - 14:38 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Dim 24 Jan - 17:04 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Estoile a écrit:
Citation:
Ma soeur, signez du nom par lequel vous êtes connues de tous; par exemple EStoile d'Esqualybur, Dame de Saint-Ursin; ce sera parfait

EStoile le regarda droit dans les yeux un bon moment , elle savait qui il était et c’était surtout quelqu'un de bien sinon elle ne lui aurait pas dit d'officier son mariage … enfin le leurs. EStoile possédait une grande réserve de Calva 1426 de la cuvée de feu Ossian le curé de Bayeux parti lui aussi pour l'Acadie. Il lui en avait laissé des tonnes de calva de cette année là dans la sacristie de l’église de l’Amitié sur l’Aure à Bayeux la ville de l’Amour et de l’Ivresse et qui portait bien son nom , les deux mariés étant bayeusiens s'aimant d'un amour invincible et adorant boire la boisson normande … aussi pour la petite histoire , toutes les chopines étaient cachées à cette place spéciale connue QUE du monde des gens d'Église qui se faisaient le mot les uns aux autres en douce lors de leur séminaire quand ils apprenaient par cœur Tous les méandres nombreux et autres subtilités que recélait le Livre des Vertus … donc s'approchant du registre qu'elle commençait à signer, EStoile murmura à Ijarkor :

Je vous ai réservé une surprise pour vous remercier d’être venu nous marier jusqu’ici et d’avoir bravé l’océan et je suis sure que vous connaissant vous avez essayé de marcher dessus ? … bref , allez donc là où nous savons tous ce qu'il y a de caché dans une sacristie , prenez car c'est pour vous et c’est cadeau de bienvenue en Normandie ^^

Non pas Une , pas Deux , pas Trois mais Sept bouteilles de Calva 1426 attendait le curé ; ça le changera un peu de son alcool habituel et ça lui ferait un bon souvenir comme ça et il se rappellera bien du mariage normand en dégustant cet élixir de jouvence . C'est qu'il en avait de la route à retourner à ses ouailles de Villefranche-Sur-Rouergue , plus la mer à re-traverser ; fallait pas qu'il attrape du mal non plus ... enfin çaaaaa .... c'était pour après car au point où il en était d'être avec eux tous , autant qu'il continue aussi la noce avec tout le monde.
En signant de sa belle écriture à la calligraphie faites de rondes et de déliées bien spécifiques car agrémentés d’étoiles , la Belle Donna Italiana de ses origines , La Dame d’Attalus de Creully inscrivit donc ... EsToiLe d'EsQuaLyBur de Saint Ursin sur le velin parcheminé du registre … puis essuyant la plume , elle ajouta dans la direction du prêtre :


Vous êtes des nôtres à la noce ensuite , venez au banquet , nos gentils organisateurs se feront un plaisir de vous en indiquer le chemin ; Attalus et moi serions ravis de vous y voir , vous n'êtes pas à un jour près je suppose ?

Le laissant réfléchir , elle regarda son époux , lui caressa la joue et lui tendant la plume asséchée qu'il n'avait plus qu'à replonger dans l'encrier :

A votre tour mon amour , moi c'est la dernière fois que j'ai écrit mon premier nom car maintenant que je suis vostre , je signerais désormais autrement … plait-il ? lui dit-elle en lui souriant très amoureusement ... oh ouiii-ouiii- ouiii un autre baiser encore et encore pensa-t-elle mais ce n’était plus le moment car déjà derrière elle entendit la voix oh combien reconnaissable de Nennya s’exclamer :

VIVE LES MARIÉES !

Auquel on ne sait pourquoi EStoile aurait bien rétorqué ... *hips* * hips* * hips* hourra ... mais sachant se contenir répliqua seulement :

Soit …. et bien que la fête commence , suivez nous TOUS …….. !

EStoile prit le bras d'Attalus qui avait fini lui aussi d'apposer sa signature de Baron et c'est à ensemble sous les Vivas de la Foule en Délire qui manifestait sa joie qu’ils se dirigèrent vers le portail grand ouvert de l’abbatiale . EStoile en croisa du monde et reconnut beaucoup , beaucoup de visages de ceux qu’elle aimait , qu’ils aimaient maintenant et qu’ils étaient venus nombreux partager avec eux deux cette union sacrée … elle salua , prit des mains dans les siennes pour les remercier et ne sut qu’articuler :

Merci – Merci d’être venus – Merci encore … arrivée presque au parvis , elle vit les mendiants , les nécessiteux, les colportes , les malades , les gens de très piètres conditions , tous les laissés pour comptes et c’est là qu’elle distribua moult bourses de 15 écus chacune essayant de les donner aux plus faibles d’entre eux car qui avait besoin d’argent dans ces cas là ? … pas les nobles comme eux les Creully … mais bien tous ces gens à la vie si précaire … à un moment , elle remarqua deux femmes tendant leurs mains et donna à chacune d’entre elle une bourse en espérant que cela améliorerait bien sur ... qu’un peu ... leur vie extrêmement difficile au quotidien . Elle ne se voilait pas la face EStoile et n’avait pas voulu par son geste signifier qu’elle était au-dessus d’eux … Non … son geste se voulait d’être plein de compassion, d’empathie et de tendresse envers les plus démunis de la vie … d’ailleurs sortant complètement du lieu saint elle lança à la cantonade :

Oyé , Oyé … Que Tout le Monde ici présent au Mont Saint Michel et dans sa baie ET quelle que soit sa condition de vie ou son rang vienne festoyer pour notre mariage … Suivez nous , y’aura à boire et à manger pour tout un chacun , qu’on se le dise partout sur le Mont …les mariés n’avaient-ils pas annoncé dans leur invitation que c’était LE mariage du siècle , alors les réjouissances digestives et autres festivités c’était aussi pour tout le monde et qu’on se le dise à des milles à la ronde.

EStoile était heureuse , cela se voyait et elle faillit embrasser son mari en prenant les devants mais n’osa pas car cela aurait peut-être été de trop pour le coup ?… des fois qu’ Attalus n’aimerait pas ça lui ...... et qu’il l’ai fait une seule fois de l’embrasser pour lui faire plaisir et enfin en avoir la paix de ce baiser quelle avait tant attendu ? … allez savoir ce qu’il y a dans la petite cervelle d’un homme aussi grand soit-il par la taille comme son colosse de Cap'tain' de mari , hein ?


..................................................................


Attalus qui lui aussi remerciait à sa façon les invités et à qui elle avait du lâcher la main pour donner aux nécessiteux , la rejoignit . Le couple des mariés se poussa un peu à l'écart pour ne pas gêner outre mesure la foule sortant de l' Abbtiale du Mont Saint Michel , les cloches accompagnant la progression lente du cortège qui défilait devant eux en les saluant et criant à eux aussi leur joie de les voir unis pour la vie. ......... ding-ding-ding- FIN ... on dort maintenant dis un enfant en bas âge à sa maman émerveillée de voir en vraie une aussi jolie mariée ?

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Dim 24 Jan - 17:05 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Freixenet a écrit:
Les doux rayons d’une lune ronde et brillante transperçaient quelques légers filets de nuages et illuminaient la pièce dans laquelle elle passait le plus clair de son temps depuis ces derniers mois. Elle somnolait presque, accouder devant la pile de documents sur lesquels elle était penchée depuis des heures quand de légers coups portés contre sa porte la fit légèrement sursauter.

Dame Freixenet? Dame, dépêchez-vous nous devons absolument partir sur l’heure, vous êtes déjà terriblement en retard dame… L’attelage est prêt et avancé, vos bagages sont installés, il ne manque plus que vous!

Oh! Déjà? Vous avez fait vite mon cher ami! Mais je n’ai pas terminé mon travail, j’en ai bien peur!

Non, non dame! Mille excuses mais cela fait bien trois heures qu’on vous attend en bas! Les chevaux piaffent et commencent à s’énerver dame!

Freixenet sourit en lui jetant un regard malicieux, s’étira et se leva péniblement, défroissant du revers de la main sa robe de cérémonie qu’elle avait pris soin d’enfiler avant de se rendre une dernière fois à la mairie avant le départ. Jetant un dernier regard derrière elle, c'est avec avec joie qu'elle accepta le bras que lui tendait aimablement le jeune scribe qui l’amena des quelques marches de la mairie à celles de la chariote.
Zut! Que je me fais vieille se dit-elle en prenant place péniblement. Le jeune scribe saisit la peau qui gisait sur le banc et lui en couvrit les jambes... Elle sourit pour elle même à ce geste… « Bah voilà, avec ca j’ai vraiment l’étoffe d’une vieille dame maintenant! »


Bon voyage Dame! J'espère que vous serez à l'heure!!!

À l'heure, à l'heure... tu parles! On marquera d'une grande croix le lieu ou un jour, j'arriverai à l'heure marmona-t-elle... La chariote s’ébranla tout doucement et peu à peu le paysage se mit à défiler de plus en plus rapidement devant ses yeux. Ce voyage promet d’être terriblement long se dit-elle, un peu angoissée, autant en profiter pour goûter la nouvelle cuvée d’automne " Cicienne" dont on me parle tant. Elle s’empara de la bouteille de calva déposée à son attention par son adjointe et s’en servit un verre, puis un deuxième. Arrfff! Ces vieux réflexes de guerriers, difficile de s’en débarrasser…

(Le lendemain après-midi)

Elle n’avait jamais cru aux miracles Aristotéliciens et voilà qu’on lui donnait encore raison… Ils approchaient à peine de la cathédrale que déjà elle apercevait les invités qui en sortaient sourire aux lèvres, clamant et vociférant « Vive les mariés! Vive les mariés! ».

Sa chariote s’avançait toujours, passant tout doucement parmi la foule devant la cathédrale, lorsqu’elle les aperçu enfin. Elle se leva d’un bond de son banc, ouvrir la portière et se tenant dangereusement d’une main, faisant un grand salut de son autre bras elle s’écria « Vive les mariés! » à l'adresse de ses amis. Éclatant de rire elle enchaina « Je vous retrouve à la réception… proooomiis! » …

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Dim 24 Jan - 17:05 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Attalus a écrit:

Attalus était revenu à l'autel à temps pour signer car le registre était devant lui. Sa femme signa en première car honneur aux Dames.

Milady, il est vrai que par cette union je vous offre mon nom mais le votre est votre vous pouvez aussi l'accoler.
Par contre, nous l'utiliserons que pour les cérémonies ou présentation officiel car je ne me vois pas vous appeler ainsi lorsque je vous demanderai de me passer le calva à table.


Attalus avait signer : Attalus de Creully, Seigneur de Coudeville.

Cette fois c'etait bon, les témoins signeraient le registre ils pouvaient partir.
Les mariés descendèrent la nef main dans la main sous les viva de la foule en liesse.
Ils saluèrent tous le monde d'un signe de la main, d'un grand sourire.

Estoile parla du banquet qui allait suivre et Attalus en eut l'appétit d'ouvert tellement c'etait une bonne chose.
Un organisateur s'approcha de lui.


Jean_lou, faites le necessaire pour que tous trouve le chemin du banquet.
Pour ceux qui sont à peid, mettez à disposition des carioles.



Vive les mariés, vive nous ..... vive le banquet! Allez on a une fête à faire mes amis.

Et il vit passer en trombe Freixenet ..... pourtant c'etait pas un mariage-drive il fallait un peu s'arreter.Alala sacré Freixy

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Dim 24 Jan - 17:07 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Jglth a écrit:
Ahlala, quel impatient cet Attalus quand il s'y mettait. Remarque, Julien se rappelait de son propre mariage et il comprenait que dans l'euphorie du moment, Attalus n'ait plus toute sa tête. La mariée aussi d'ailleurs.
Il se retrouva donc planté devant l'autel avec les autres témoins, les mariés et les invités commençant à sortir.

Et voila qu'une des témoins, Dame Lodania lui demandait:



J'ai un petit truc à faire, c'est urgent... si je suis pas revenue à temps, tu pourras faire une petite croix pour moi, s'il te plaît ???


Souriant devant cette situation des plus en plus hors norme, il lui répondit:


J'ai beau être soldat, je devrais arriver à faire une croix tout de même, tu peux vaquer à tes occupations.


Ah tiens, Attalus et Estoile revenaient pour quand même signer le registre. Une fois fait, Julien les alpagua afin de les féliciter de nouveau.
Il embrassa Estoile lui souhaitant de passer une agréable lune de miel et, donnant l'accolade à Attalus, lui souffla.


Comme annoncé, je vais vous laisser afin de rejoindre ma femme alitée. Tu te rappelles qu'à mon mariage tu avais fait ton original en me ramenant des vaches dans l'Eglise? Je t'aurai bien rendu la monnaie de ta pièce mais la traversée jusqu'au Mont aurait été hasardeuse et je ne suis pas certain que notre suzerain goute la plaisanterie.
Il s'avère donc que les vaches que tu nous as donné ont vêlées. Vous trouverez donc à Coudeville de quoi lancer un élevage ou alors vous faire péter le bide pour une grande fête. Au choix.


Il prit la plume que lui tendit Ijarkor et signa. Il aperçut au loin Lodania et demanda à l'officiant de patienter un peu le temps qu'elle revienne. Autant que les documents soient les plus officiels possibles, cela ferait un souvenir de plus aux jeunes mariés.

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Dim 24 Jan - 17:08 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Farandole a écrit:
Les mariés étaient revenus vers l'autel pour enfin signer le registre. La cérémonie avait été mouvementée mais n'en était pas moins grandiose et sympathique.
Un Vive les mariés raisonna dans l'église. Fafa s'empressa de suivre le mouvement et cria à son tour pour souhaiter au jeune couple longue vie à leur mariage.

Vive les mariés ! Vive les mariés !

C'est alors qu'elle s'approcha d'eux, pour les féliciter. Estoile était aux anges, scintillant encore plus qu'à son habitude. Attalus, quant à lui, n'arrivait pas à réprimer son sourire géant. Ils étaient heureux, ils s'aimaient, et allaient maintenant entamer une vie de couple légitime aux yeux du Ciel.
La Honfleuraise s'adressa à eux.

Toutes mes félicitations à vous deux. Ce mariage était tout bonnement magnifique. Je vous souhaite tout le bonheur qui puisse exister sur cette Terre et que votre union dure à jamais.

Elle fit un sourire timide au jeune époux et serra très fort la mariée dans ses bras.

Elle se tourna alors vers le curé.

Merci, M'sieur le curé pour cette cérémonie... Très réussie !

Mais voilà, la messe touchait à sa fin et le banquet attendait toute la foule pour être dévoré et bu.

Estoile était déjà en train de faire la grande dame qu'elle était et distribuait des écus aux manants... Fafa réussit tout de même à récupérer une tite piécette...

En sortant de l'église, elle tomba sur Yrka, avec sa compagne.

Yrkaaaa ! Alors, ça va ? ça n'a pas été trop long, j'espère... Voilà, on va enfin pouvoir manger un morceau. Mais dis moi... En attendant... tu sais qu'à l'église il n'y fait pas très chaud... mais par contre il y fait soif... T'aurais pas une tite goutte en rab ?

Fafa reprenait son air malicieux et prit la fiole que la brunette lui tendit. Elle ne se fit alors pas prier et en but une bonne rasade suivit d'un Aaaah ça fait du bien satisfait.

Se tournant vers sa compagne,

Bonjour, je suis Farandole, mais vous pouvez m'appeler Fafa ! J'ai rencontré Yrka juste avant le mariage. Un petit contrat nous a rapproché : elle m'aidait à monter la côte et je me débrouillais pour la faire inviter au banquet. Mais je vois qu'elle n'a pas eu besoin de moi puisque la mariée vous invite toutes lesdeux ainsi que tous ceux qui sont dans l'coin..

Elle était impressionnant la compagne d'Yrka. Fallait faire attention à ce qu'on disait, c'est sûr... une mandale pouvait très vite arriver...

Fafa souriait un peu niaisement, maladroite qu'elle était, stabilisée par ses béquilles.

La foule, les invités affluaient en masse sur le parvis de l'église. Elle aperçut au loin Asticot, un honfleurais qu'elle connaissait un peu. Mais il semblait occupé avec sa duchesse et un des placiers. Elle n'osa pas les déranger, d'autant plus qu'une affaire quelque peu désagréable tendait certainement à refroidir les rapports entre Asti et Fafa. Elle lui fit cependant un coucou de la main rapide et attendit la charette qui emmenerait tout le monde au banquet.

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Dim 24 Jan - 17:08 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

--Jean_lou a écrit:
Jean-Lou revenu à lui même avait avec son JC si bien tout organisé et un tas de carioles attendaient les invités pour les emmener sur les lieux des festivités et surtout du banquet car après un tel mariage , tout le mondé méritait bien de boire à volonté et de manger a s'en faire pêter l'estomac. Il dsitribua donc des petits bouts de parchemins où était noté l'adresse accompagnée du plan pour l'endroit des réjouissances gustatives ... au cas où les uns ou les autres se perdraient en route ... JC procédait de même car y'avait un sacré monde et qu'en plus la mariée avait invité tout ceux du Mont et de sa baie sans exception. A quel mariage tout de même ^^

OYé , oyé , gentes dames , beaux messires , manants qui veut un plan de la route , oui prenez c'est pour vous, un par la , un là aussi , oui ma p'tite dame je vous donne ça , à toi aussi mon enfant .



Jean-Lou était content de se rendre ainsi utile et courrait dans tous les sens pour satisfaire tout le monde .

[hrp] lien url où vous diriger pour suivre les festivités de la noce avec son banquet et son bal assorti et ses animaions diverses et variées =>

http://chezppdperidilemia.forumactif.net/index.htm

ET on ne rit par car je sais pas me servir des trucs comme , paint -photo filtre et compagnie ... si j'en vois qui rigolle , ça va se payer , attention ! [/hrp]

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Dim 24 Jan - 17:09 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Louvalou a écrit:
Louvalou se leva discrètement pour regarder les deux époux se passer la bague au doigts.

Attalus après avoir prononcer les voeux orna la main d'Estoile d'une magnifique alliance.

Estoile en fit de même avec Attalus qui grimaça légèrement au passage de l'alliance.Estoile qui s'en aperçut la offrit son plus joli sourire.
Ils échangèrent devant la foule émue un long baiser qui en disait long sur leur amour.

Louvalou fut surprise et amusée quand l'époux prit Estoile dans ses bras et partit en courant à la grande porte de l'église.

Cet instant était très émouvant et pour les mariés mais aussi par tout le monde dans l'église.

Certains avait fait comme elle ,ils s'étaient tous debout à admirer ce moment de joie et de bonheur.

Des "Vives les mariés!vive les mariés" fusèrent de droite et de gauche.Louvalou repris en choeur:

VIVE LES MARIES!VIVE LES MARIES!!!!!

Une mélodieuse musique se fit entendre et le son des cloches se mêla aux félicitations des invités.

Arrivée à l'entrée ,Louvalou aperçut une jeune femme tendre un récipient et se demanda si cela faisais partie d'une coutume.

Il va falloir que je me renseigne!songea t-elle.

Dans leur précipitation les époux avaient omis de signer le registre.
Le curé le leur rappela et c'est avec entrain qu'il officialisèrent leur union en apposant leur signature ,suivi de celles des tèmoins.


Louvalou suivit ensuite le cortège qui se trouvait derrière le couple.

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Dim 24 Jan - 17:09 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Ayerin a écrit:
[Fontaine, jvais noyer Tes O..... Naméo!]

Sonne, sonne belles cloches,… t’entend belle dimezell,… ? s’bouffe la lèvre inférieure Locarin, tête s’penchant vers lpar terre comme si elle désirait voir un bout d’sa matière grise souffreteuse s’faire la malle rapid’ment, par l’orifice d’son oreille… Mouarff, jdeviens débile là,…faut qu’jme tire d’la, vais bientôt mfaire princesse à trainer d’la fesse chez les culs bénits ! marmonna-t-elle à l’attention d’sa furie…qui tout comme elle, suivait sans suivre les évèn’ments d’la journée… les mariés s’avançaient…la mariée posa son regard sur elles deux alors qu’la merdeuse s'disait qu'elle la trouvait fort plaisante à reluquer…esquisse d’une grimace est faite…la belle semblait distribuer un "on ne sait quoi" à la volée, aux nécessiteux…HuMmm !!! La merdeuse nse sentait pas dans l’besoin, certes, mais la curiosité l’emporta...mains tendues, elle accepta sans r’merciement l'objet tendu...sans un merci excepté c’clin d’œil qu’sa mirette lui tapa en catimini...la bourse dla condamnée à vie, qui a vue dlest semblait plaisante sautillait dans la main d'Ayé...saute, saute ptite bourse dans ma mimine, c’que j’aime ton froufrou clinquant…

La mariée : Oyé , Oyé … Que Tout le Monde ici présent au Mont Saint Michel et dans sa baie ET quelle que soit sa condition de vie ou son rang vienne festoyer pour notre mariage … Suivez nous , y’aura à boire et à manger pour tout un chacun , qu’on se le dise partout sur le Mont …

Réponse donnée dla part d’la nouvelle espousée, à dla question posée à sa brune qui semblait de toute façon npas vraiment sortir d’ses songes qui semblaient la faire planer…ou était-ce le fait qu’la merdeuse lui pressait un brin les flancs, mains collées sous ses ch’mises qui la rendait muette…? N’en doutait même pas Locarin en fait…suffisait d’un rien pour qu’l’une ou l’autre plane a cent mille…seules ou entourées, l’buchet nsemblait guère les impressionner…la mort erre alentours, souvent, bien souvent et ou qu’elles soient !
Les festivités sont donc ouvertes à tous…et ouvertes à toutes deux…feront, feront pas un ptit tour, faut voir…et elle regarde…reluque en coin les bellâtres, bélitres, les oiselles, qui s’enflamment à la suite des mariés…


Rouquine, dicte Fafa : Yrkaaaa ! Alors, ça va ? ça n'a pas été trop long, j'espère... Voilà, on va enfin pouvoir manger un morceau. Mais dis moi... En attendant... tu sais qu'à l'église il n'y fait pas très chaud... mais par contre il y fait soif... T'aurais pas une tite goutte en rab ?

Quoi qu’elle veut la rouquine ??!!??
La zyeute d’bas en haut…nrate rien d’la donz’ exaltée qui s’jetait sur la boutanche rangée dans la besace d’sa Furie…qui en plus, s’laissait délestée…grogne Locarin…œillade vilaine est jeté sur cette dévergondée…s’retient d’la bouffer la merdeuse, non qu’elle se veuille courtoise mais simpl’ment parc’qu’elle veut toujours connaitre celles qu’elle va dans un futur proche, détrousser, pour oser sans d’mande préalable, poser une main, même si délicieuse sur sa belle…et lpartage s’paie…faudrait pas deconner, hein !

Nla quitte pas des yeux Locarin quand elle rendit la bouteille à sa brune…bordel de descente, la ferait pas en charrette celle-ci… pensait Locarin…la rouquine semblait être fiancée elle aussi ou mariée mais point à du poil au menton, non, mais bel et bien à la boutanche…


Rouquine, dicte Fafa : Bonjour, je suis Farandole, mais vous pouvez m'appeler Fafa ! J'ai rencontré Yrka juste avant le mariage. Un petit contrat nous a rapproché : elle m'aidait à monter la côte et je me débrouillais pour la faire inviter au banquet. Mais je vois qu'elle n'a pas eu besoin de moi puisque la mariée vous invite toutes les deux ainsi que tous ceux qui sont dans l'coin..

Farandole ! Fafa ! Contrat ! Rapproché ! Humm…et quoi encore !
Reste stoïque Locarin… tour a tour dévisage brune et rousse…s’demandant laquelle des deux allaient finir comme plat du jour… inspiration…respiration…cabossée un poil agacée mais laissa sa grogne mourir dans sa gorge…un sourcil s’dresse, un seul…son sourire des bons jours, y en a peu, offre à sa frimousse d’sale merdeuse, éclat, jovialité et courtoisie…mais pour combien de temps ?


‘chantée… Ma Dame,… rétorque Locarin à l’attention d’la rouquine…les mots sont appuyés,…un fait expres,... Jsuis Ayerin, ou Locarin, mais vous pouvez m’appeler Ayé… le vouvoiement n’était pas habituel, peu coutumier mais, mais là, ben elle avait son nerf énervé d’savoir qu’la brune faisait dla courbette, ou brouette allez savoir alors qu’elle s’prenait d’la faucheuse par derrière… dites gente dame, si jvous aide à la descendre cette dite cote, qu’elle sera mon du, hein ? Offre à la délicieuse rouquine un sourire charmant, du moins c’est c’qu’elle tentait d’faire…vrai aussi, qu’fallait s’la jouer gentille, si elles voulaient leurs entrées pour d’la festivité…alors sa trogne resta figée sur lton dla courtoisie…au moment des présentations …mais npoussera pas lvice d’filer d’la courbette ou génuflexion ! Puisque vous semblez TrEs, trEs bien vous entendre avec cette Furie, vous allez donc nous faire partager vot'charette ? En tout cas, nous voius suivons, hein... ...et moi jvais pas tlâcher la semelle poulette... dernière phrase marmonnée pour elle-même...

Attente, attente... GRUMFHHHHH!!!! sa bedaine s'impatiente et le dit !!!

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Dim 24 Jan - 17:10 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Lodanya a écrit:
Il était parti, derniers regards échangés. Elle espérait que tout se passerait bien pour lui dans cette nouvelle vie.
Peu importait, de toute façon, ils se retrouveraient ici ou ailleurs, comme il l'avait dit. Les amis se retrouvent toujours...

Elle s'en retourna, se rappelant les paroles de Julien :


J'ai beau être soldat, je devrais arriver à faire une croix tout de même, tu peux vaquer à tes occupations.

Bien bien... se faufiler à nouveau, sans que personne ne la voie et remarque qu'elle était partie...

Julien finissait justement de gribouiller... Avait-il fait une croix ? Elle passa rapidement mais discrètement derrière, attendant son tour pour signer. Julien n'avait pas eu besoin de faire la fameuse croix. Elle pourrait ainsi signer de son nom, en appuyant légèrement sur le U de Longueville ^^.

Elle chuchota à son voisin du Mont :


Merci d'avoir fait patienter pour la signature...

Voilà une autre chose de faite... petite griffe sur un parchemin, témoignant de sa présence en ce lieu, en ce jour. Une autre étape restait à franchir, le banquet.

Pour elle, que se passerait-il ? Elle le saurait bien assez tôt.
Elle reprit sa fille dans les bras et se dirigea vers la sortie pour féliciter les mariés... elle ne l'avait pas encore fait.

A son passage, lequel des deux hommes allait s'avancer en premier ? Peut-être aucun... bref, elle verrait...

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Dim 24 Jan - 17:10 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Alcalnn a écrit:
Ah tiens? Une vengeance privée? On l'avait poutrée. C'était le vie. Le Très Haut avait un sens de l'humour particulièrement développé pour aimer voir les créatures qu'ils étaient s'entre choquer, comme une partie d'osselet gigantesque dont au final on supposait que le but n'était pas plus important que la partie en elle même. C'était ce genre de réflexions qui faisaient douter Alcalnn de sa foi.
En fait il en doutait constamment. Depuis qu'il connaissait les champs de bataille. Quand il était partie prenante, il y avait bien une partie de son être qui priait frénétiquement pour qu'il reste en vie, mais le reste de son âme était tendue vers la mort, celle qu'on donne et qu'on évite. Le genre de fréquentation que vous préférez ne pas croiser dans la rue et que vous invitez volontiez... chez les autres.

Avait on déjà vu plus ignoble qu'un après la bataille? Il était d'ailleurs surprenant que le Chat s'intéresse à ce genre de considération en plein mariage. Mais voilà, le mariage est pour lui une tâche fastidieuse mais nécessaire, qui permet d'égayer un peu la brume noire qu'est l'existence. Comparés aux cadavres, aux blessés, qu'on alignait après la bataille se demandant si il fallait tous leur rendre des obsèques dignes de se nom, où, si pressez par l'odeur, les charognards, la peur de l'épidémie et de l'ennemi qui pouvait ressurgir, le mieux n'était il pas une fosse commune?

Les corbeaux étaient les seuls êtres certainement à se réjouir d'une bataille. Les corbeaux et leurs cousins. Au final, l'homme était loin d'être au sommet de la chaine alimentaire. Le Corbeau le dépassait. Et le Chat, parce qu'il mange le Corbeau...


-Pas impressionnée, mais pas de bâtard dans la famille non plus


Revenant donc à la cérémonie, le Chat lui répondit:


-Hein? Moui, m'enfin tu sais qui est sûr de son père...


Il dit cela car personne ne pouvait jamais prouver, mis à part un être ressemblant à s'y méprendre à son père, qu'un enfant était le fils de son père. On avait pas encore trouvé de cas inverse, où la mère était incertaine... Quoiqu'en cherchant bien ca devait se trouver.


-Toute façon, l'orage est passé, les voilà mariés maintenant.


Enzo traduisit ce que pensait son père à propos de cette effusions de sentiments en publique. Aurait il plus de points communs caché avec son père qu'il ne le soupçonnait lui même? Cela ne serait pas étonnant. Autant Hervald lui ressemblait physiquement, autant ce dernier était capricieux comme sa mère. Autant Enzo, ressemblait à sa mère mais ne cessait de le surprendre par ses mimiques.

Sa douce lui tourna un magnifique sourire après avoir mugit avec le reste de l'assistance. Charmé, le Chat lui sourit en réponse à son "je t'aime" qu'il avait lu sur ses lèvres à cause du foutoir des invités.


-Nous attendrons que tout soit calmé pour aller porter nos félicitations au couple. Tiens Julien s'évade... Chataigne ne va donc pas mieux.


Il craignait que son vassal finisse par devenir une machine à écrire, pisser et tuer. C'était ce qui arrivait quand on perdait les choses auxquelles on tenait tant.

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Dim 24 Jan - 17:11 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Mabelle a écrit:
Les prestigieux "OUI" avaient scellé leur union. "Oui"...Trois lettres pour signifier toute une vie ensemble. "Ensemble" , toujours...côte à côte, le pouvoir de l'Amour capable d'unir harmonieusement deux êtres dans une même vie.

EStoile faisait irradier ses rayons de Bonheur sur tout le Mont et à en croire les mouettes, même sur toutes les terres alentour. Mabelle rit lorsque Farandole apporta la soupe ! Enfin ! Depuis le temps qu'il l'attendait ! Il faut dire qu'il était armé d'une patience inimaginable ce Capitaine... Avoir résisté à la beauté de sa douce en attendant ce jour pour enfin lui offrir un baiser. Quelle romantisme, quelle preuve d'amour, quelle délicatesse ! quel éclat ! quelle élégance !
Il ne pouvait en être autrement ces deux là étaient faits pour s'unir. Leurs âmes s'étaient télescopées et avaient par le même temps embarqué leurs cœurs pour de deux ne faire qu'Un mais d'un restés Deux...

Mabelle plongea insidieusement dans ses pensées... Son mariage...La certitude de l'être aimé, jamais elle n'aurait imaginé cette absence soudaine, inexpliquée et même aujourd'hui après ces longs mois de douleur, elle savait. Mabelle releva la tête soudainement ..."je m'égare...". Instinctivement elle posa ses mains sur son ventre qu'elle caressait discrètement, ses yeux s'humidifiaient malgré elle...Elle se ressaisit, luttant encore et encore... Ses tensions abdominales s'étaient apaisées, elle était soulagée et cette fois, elle s'aperçut que c'était son estomac qui commençait à la houspiller.

Au cri de Nennya, "VIVES LES MARIES!!!!!" , Mabelle se leva aussitôt et hurla aussi à tue tête "BravOooooooo !!! Vive les mariés !!!!" chassant ainsi la pointe de brouillard qui revenait la hanter...

Elle se leva, et discrètement leur fit un signe, n'osant les déranger entourés qu'ils étaient, pour les féliciter avec toute son affection. C'est alors qu'apparut Brennus qu'elle n'avait plus vu depuis leur arrivée.

Il était Somptueux, Magnifique, Digne, Majestueux...! Mabelle sentait son cœur tambouriner de fierté. Monbô pouvait aller se changer d'emballage gaufrette, Brennus était indéniablement le plus BÔOOOO...!


_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Dim 24 Jan - 17:11 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Leovigild a écrit:
Ca y est enfin la cérémonie était passée Leo se leva, alla saluer quelques vieilles ou jeune connaissances. Il alla allumer deux cierges puis pria quelques minutes pour Carmen pour ELLE Pour qu’elle soit heureuse et trouve le bonheur auprès de sa fille …


nouvelle pensée pou carmen, nouvelle prière, des larmes coulant sur ses joues pensant à cette précipitation à quitter Mayenne laissant seul Maurice et Carmen face a leur destin et lui son destin qu’allait t’il devenir ? Qu’allait-il faire ? Ou allait t’il vivre ? Beaucoup de questions sans réponses des questions auxquelles il espérait avoir une réponse dans la journée…


Il se signa et remonta l’allée de la bâtisse souriant malgré lui .la fatigue, la peur … mal au ventre, en sachant ce qu’il allait dire, en sachant que sa vie, son cœur se ferme à jamais ce soir…


Il passa à coté d’Anya. Il la regarda dans les yeux quand il passa à sa hauteur. Puis il lui fit un sourire comme il lui avait fait à Dieppe lorsqu’il avait passé sa première nuit sur son rocher et qu’il l’avait aperçu au petit matin fatigué de son escapade, et elle avait sourit en le voyant là assis … il avait tenu sa promesse qu’il resterai toute la nuit percher sur son rocher...

Il avança doucement sans prendre la peine de s’arrêter devant Anya et sa fille, quelques mètres plus loin il s’arrêta raide comme un bout de bois, il se retourna et s’approcha prêt d’Anya la regardant dans les yeux, hésitant il l’embrassa tendrement sur la joue.


Bonjour Anya tu es resplendissante je te préfère voir comme ca que dans ta boite de conserve. Je voulais juste te prévenir que je revenais…et que... Je ne repartirai pas… Mais si tu le veux bien on en rediscutera plus tard ce soir... il faut qu’on parle.


Lui souriant laissant quelques secondes pour sa réponse il embrasse la petite Margot qu’elle tenait dans ses bras … puis il s’inclina et sorti comme tous les autres dehors. Saluant les mariés leur souhaitant bonheur, amour et santé il avança vers l’auberge ou tous étaient censés festoyer …

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Dim 24 Jan - 17:12 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Meleagre a écrit:
Après quelques embûches le mariage fut enfin prononcé...
Mel n'osa pas féliciter les mariés de vive voix, pas maintenant en tout cas, mais se leva en souriant.

On les invitait à partir festoyer dans un autre lieu...
Les jambes un peu endoloris il attendit le passage du couple avant de remonter à son tour la nef.

Le Mont... Comme toujours soumis au vent... Il resserra sa cape, mit ses gants et suivit le reste du troupeau...

_________________


Revenir en haut
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Dim 24 Jan - 17:12 (2010)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457 Répondre en citant

Nennya a écrit:
Les époux Blackney se levèrent, la troupe allait se mettre en mode « je me faufile dans la foule », quand un son de voix la surprit dans son élan :

Nennya !


C’est qui Nennya ?Ah oui c’était elle, la petite brune, mignonette avec des airs de chat, oui oui c’était tout à fait son genre, elle se tourna vers le son, Berthilde dans les bras et s’exclama :

Mitijo !

Elle dit à la petite d’une voix douce :


-Regarde c’est maman

La duchesse de Mortain était très heureuse de voir son amie, elle lui donna avec soins sa petite Berthilde, qui avait bien grandit depuis la dernière fois où Nennya avait sortit du ventre une crevette et qu’elle l’avait déposé dans les bras du Capitaine.

-Comme tu le vois tout le monde assiste à la cérémonie, je ne sais même pas comment on va pouvoir sortir de l’abbatiale en vie, il y a tant de monde ! Je ne croyais pas qu’elle pouvait contenir autant de personnes.

Elle avait saisi en conséquence la main de son époux, une présence rassurante, Nennya n’appréciait pas la foule, elle tenait à garder une part de cet irrésistible timidité qui avait fait fondre le chat.

Prenant avec son autre main, le bout de choux brun, elle demanda à son amie :


-Tu es superbe en ce jour, tu nous accompagnes jusqu’aux festivités ?

_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:27 (2018)    Sujet du message: ARCHIVE : Mariage d'Attalus et Estoile 22 Novembre 1457

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Baronnerie de Creully - Attalus et sa Famille Index du Forum -> Baronnerie de Creully - Attalus et sa Famille -> Au Manoir de Creully -> - Aile Publique -> Bibliothèque Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 320, 21, 22, 23  >
Page 21 sur 23

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
onyx © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com