Baronnerie de Creully - Attalus et sa Famille Index du Forum
Baronnerie de Creully - Attalus et sa Famille
Les Terres du Baron Attalus et de sa Famille
 
Baronnerie de Creully - Attalus et sa Famille Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Journal Léopard Normand n° 1 ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Baronnerie de Creully - Attalus et sa Famille Index du Forum -> Baronnerie de Creully - Attalus et sa Famille -> Au Manoir de Creully -> - Aile Publique -> Bibliothèque
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Attalus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2010
Messages: 510
Localisation: Creully - Bayeux - Mont Saint Michel

MessagePosté le: Mar 8 Nov - 20:52 (2011)    Sujet du message: Journal Léopard Normand n° 1 Répondre en citant

Meleagre a écrit:
Citation:

Durant une retraite sur les terres de la Vicomtesse Nennya Blackney dans son abbaye de Sainte Margueritte de Vignats, les soldates Mitijo et Deidamie firent la connaissance des sœurs copistes qui travaillaient dans leur scriptorium. C’est là qu’elles trouvèrent un curieux ouvrage avec les armoiries de la Bande de Normandie. Malheureusement pour elles, ne comprenant pas le latin elles demandèrent aux sœurs une traduction.
Et là quelle surprise !!! Il s’agissait des Annales de la Bande de Normandie dictées par le Vicomte Alcalnn Blackney, officier vétéran de la Bande de Normandie et de l’Ost Royal, actuellement Connétable de Normandie.
Plus intéressées par l’idée de populariser les activités de la Bande de Normandie que de laisser des traces pour les générations futures, elles se tournèrent vers un membre de l’Etat Major, JGLTH. Avec lui elles trouvèrent une idée : centraliser les pigeons provenant des différentes casernes de la Normandie pour en faire un document que les hérauts et bardes pourraient colporter
Voici donc le premier de ces documents qu’ils intitulèrent : le Canard Normand.


Citation:

Edition du 17 décembre de l’an de grâce mil quatre cent cinquante six
n°1
Directeur de publication: JGLTH
Rédactrices en Chef: Mitijo et Deidamie



Le canard Normand


Editorial
Et voila, c’est parti !!! Voici donc le premier numéro du Canard Normand, sorte de journal de la Bande de Normandie.
La Grande Muette qui parle ??? Curieux me direz vous mais visiblement c’était une grande attente de la part des soldats.
Alors concrètement qu’est ce que c’est que ce journal ?
Ici on va parler un peu de tout et de rien mais qui concerne notre armée. Dans ce journal vous allez trouver tout ce que vous rêvez de savoir sur ce qui se passe dans la Bande de Normandie. Mais je vous rassure, ce ne sera pas non plus un journal people mais un vrai journal d’informations qui contiendra des nouvelles de chaque caserne, des partages d’expériences, des interviews, et plein d’autres choses encore.
Je veux au passage remercier tous ceux et toutes celles qui rendent cette expérience possible et je précise que tout le monde est le bienvenu pour écrire dans ces colonnes.
Faites vous plaisir, faites nous remonter vos impressions, vos commentaires et vos idées, le comité de rédaction les accueillera avec plaisir.
JGLTH

La gazette des Casernes

Caserne d’Avranches
* Une lance de défense de la ville d’Avranches a été créée par le Lieutenant major Thaël dimanche 14 décembre 1456. Pour le moment il n’est plus question d’intégrer l’armée de Neville…
* Le foyer avranchin est heureux de vous faire part de la venue de notre nouvelle recrue Edelwise. Notre jeune soldat a été accueilli autour du feu de camp et ne s’est pas fait prier pour boire un verre de calva. Il s’est déclaré « heureux de voir un accueil si chaleureux et de boire en compagnie de nouveaux camarades… ». En ces temps troublés Thaël ne lui a pas encore donné d’affectation mais lui a conseillé « de profiter de tous les locaux comme bon lui semble ».
* Histoire de soldats
Par un froid matin d'hiver, Ayumi "la plus chouette des varlettes" des Ombres Avranchines, a donné à ses deux soldats Baïkal et Hagop des armes à nettoyer. Pour se donner du cœur à l'ouvrage, Hagop demande à Baïkal de lui raconter une histoire...
Je ne passe pas assez de temps en taverne pour connaître des blagues... Mais je peux te raconter un truc bizarre qui m'est arrivé lors d'une des dernières missions, avant que tu ne rejoignes notre lance...
Il s'arrêta : ça faisait tout drôle de raconter des anecdotes comme un vieux guerrier aux cheveux blancs, alors qu'il se sentait encore tout jeune et inexpérimenté...
Bref, on était en guerre contre les Bretons, mais ça touchait à sa fin, on leur avait mis une bonne branlée ! J'étais en mission de surveillance avec Hell (Ayumi était en escapade à Rouen), et sans le faire exprès on a attaqué des Normands qui revenaient de la bataille. Ce n'était pas la première fois que ça arrivait, j'ai moi-même été blessé deux fois par des Normands... Mais le plus bizarre, c'est que je me suis retrouvé possesseur d'une... rame, en guise de prise de guerre. Le type à qui je l'avais prise m'a envoyé un pigeon pour me remercier de l'avoir débarrassé de cette rame qui l'encombrait depuis un petit moment, et qu'il voulait justement rendre à son propriétaire, une normande qu'il avait... attaquée par erreur ! Marrant, non ?
Il fit une pause pour voir l'effet produit par son histoire sur Hagop, et reprit :
J'ai donc contacté la propriétaire de la rame en lui disant que je pouvais la lui rendre, si elle voulait. Elle a dû être étonnée : sa rame avait traversé la Normandie en changeant de propriétaire plusieurs fois avant de lui revenir. Et le plus drôle, c'est qu'elle ne l'a jamais revue, cette grmgrmbrmgr de rame qui m'a encombré pendant de longues journées de combat. Quand je l'ai mise sur le marché selon ses instructions, c'est quelqu'un d'autre qui l'a achetée !
Il sourit en imaginant le parcours de cette rame si longue et si lourde et si... seule (une seule rame, ça sert à quoi ?) au milieu des combats et des étapes à faire à pied, dans la boue, en plus du barda, du bouclier et des épées...
Baïkal , soldat de la lance des ombres avranchines .

Caserne de Bayeux
Le comité de rédaction recherche un correspondant pour Bayeux

Caserne de Dieppe
Les soldats de Dieppe ont organisé une grande fête pour accueillir les soldates de Fécamp où le calva a coulé à flot.
Le lendemain, personne ne faisait le fier pour se remettre à l’entraînement sévère que leur avait préparé le sous lieutenant Coulis.
Une fois que ce dernier les a jugé suffisamment entraîné et a estimé qu’ils avaient pu faire amplement connaissance (c’est toujours rassurant de savoir qui va se battre à ses côtés), il a formé un groupe qui a pris la direction du campement de Dame Dunhyll. A ce jour ils sont opérationnels et prêt à combattre.
Le comité de rédaction recherche un correspondant pour Dieppe.

Caserne de Fécamp
Après de nombreux remous, la garnison de Fécamp commence enfin à s’étoffer. Trois nouvelles recrues viennent de rejoindre les quelques soldats qui continuaient de s’entraîner malgré l’absence de tout commandement. Un grand bravo à eux tous (elles toutes devrais-je dire) pour avoir continué par vents et marée.
Les soldates de la caserne ont pris la route la semaine dernière pour Dieppe menée par leur nouvelle varlette Audlina. Elles ont rejoint leurs homologues Dieppois pour ne constituer qu’une seule lance afin de rejoindre l’armée de Dame Dunhyll et ainsi fermer la frontière vers le Nord.
Le comité de rédaction recherche un correspondant pour Fécamp.

Caserne d’Honfleur
Grâce à une campagne de recrutement très efficace, le lieutenant Johnny59 a regarni les rangs de la caserne de manière impressionnante. Ses nouvelles troupes toutes fraîches ainsi que les vétérans de la caserne ont pris la route tous ensemble pour se rendre à Bayeux et rejoindre les rangs de l’armée de Kirah en vue de l’opération militaire d’envergure prévue sur le territoire Normand.
Malheureusement de tristes nouvelles viennent de nous parvenir. Le lieutenant Johnny est à ce jour gravement malade et reste alité dans sa caserne. Pour le soutenir dans sa tâche durant son absence, Sangoku50 a été élevé au grade de sous lieutenant. Souhaitons lui un bon rétablissement et de vite revenir parmi nous.
Le comité de rédaction a trouvé une correspondante pour Honfleur. Nous aurons le plaisir de lire ses articles dans notre N°2.

Caserne de Lisieux
Le comité de rédaction recherche un correspondant pour Lisieux

Caserne de Rouen
* Bienvenue sur le journal de la BDN, section Rouen.
Et bien amis lecteurs nous sommes ravis aujourd’hui de vous offrir un peu de détente, d’informations aussi, puisque c’est la quand même le principal de notre ambition. Le château, cette vaste ruche, fourmille de vie, et nos écrits, nous l’espérons, vous ravirons, lorsque le soir auprès de vos âtres ou dans vos campements, vous lirez ces quelques lignes.
Notre soucis premier est donc de vous procurer un peu …voyons réfléchissons…une petite récréation ! Pourquoi pas ? Ce journal deviendra pour vous, nous le souhaitons, presque un livre de chevet, vous verrez !
Nous allons fouiner et nous immiscer, dans les moindres recoins du château, et les meilleurs des insecticides ne nous détrôneront pas…et oui que voulez vous les soldats de l’Ost sont des indécrottables ! Notre force réside dans la solidarité, et nous pourrons vous le démontrer au fil de nos enquêtes.
Vous vous posez une question….. Nous y répondrons, et acceptons les critiques en tous genres…enfin presque en tout genres, soyez compatissant,…vos observations nous aiderons à mieux nous construire.
Pour finir, en ce qui concerne le camp Rouennais, Florielle, Kéria, Barbie, Ghosthunter et moi-même, allons nous mettre au travail pour satisfaire votre soif de connaissance et de curiosité. Il y a, bien entendu, tapis dans l’ombre nos illustres responsables, qui seront là pour nous aider et nous soutenir dans notre nouvelle aventure….vous contenter et vous informer sur ce qui peut se passer dans notre Château.
Deidamie
* Une soldate au bâton, en haillons.
Arrivée depuis peu à Rouen, il m’avait été conté, que cette ville était accueillante et gaie. Je m’y suis sentie chez moi dès les premiers instants. Les habitants, m’ont ouverts leurs bras, et je m’y suis lovée. Et dans la logique même de mon chemin, et bien c’est l’armée qui a décidée de me prendre dans ses filets… L’Ost Normand…. Cela vous ferait-il rêver ?
Il faut dire que pour l’instant, l’Ost, n’est que pour moi, une vaste épopée dont je ne connais pas encore les coulisses, mais cela viendra….c’est certain.
Que pourrait vous raconter, une simple soldate au bâton…. Et bien tout simplement, que grâce a la gentillesse et surtout, a la patience, de ses compagnons d’armes, cette soldate, s’intègre petit à petit au sein de cette grande famille… De la patience, oui et bien je peux vous dire qu’il en faut avec moi, parce que lorsque l’on arrive …..Au château, l’on peut très rapidement se sentir perdue…….Mais c’est sans compter sur les compagnons de l’Ost, gradés ou non !!!
Je puis vous affirmer dans l’instant, qu’au château, les petits nouveaux sont épaulés et soutenus. Donc un grand merci a tous, et très bientôt je deviendrai cette soldate que vous attendez tous, surtout vous qui me côtoyez…….Une simple soldate qui ne pose plus de questions.
Deidamie de la Brande, correspondante pour Rouen.

Les bons mots
* En ce 16 décembre 1456 Guillaumedenormandie se présente à l’élection de Miss Rouen ! Allez les Rouennais votez !
* En ce 16 décembre 1456 JGLTH a dit : « On va jouer les corvées à pile ou face si ça continue parce que pour ce qui est d’aller à la filoche je sais qu’on va se taper dessus pour passer les premiers ! » Et voila amis lecteurs qu’on se le dise même les plus grands…….en attendant que les soldats débarquent au campement, doivent se suffirent a eux même !!

Brèves
* Le LGS Renaudin est mort les armes à la main…
Nous sommes au regret de vous annoncer le décès de notre frère d’arme et estimé officier de la Bande de Normandie, le Lieutenant Général en Second Renaudin.
Celui-ci a succombé à une attaque ennemie alors qu’il opérait une mission d’infiltration.
Nous comptons sur tous les soldats pour faire une minute de silence et lui dédier nos prochains faits d’armes de jours qui vont venir. C’est aussi grâce à lui que nous allons pouvoir nous battre.
Pour le remplacer l’Etat Major a décidé de nommer JGLTH à sa place de LGS pour les villes d’Honfleur, Dieppe et Fécamp. Souhaitons-lui d’être à la hauteur de son digne prédécesseur.
Félicité par ses soldats notre nouveau LGS a déclaré « Merci bien et je compte bien fêter ça avec vous mais une fois que la campagne sera fini, on n'a pas trop le temps de faire la fête en ce moment »
* Le contrôle des frontières décidé par le Conseil ducal a débuté lundi. A ce jour nous ne déplorons pas de victimes au sein de nos armées. Cependant, plusieurs soldats s’interrogent… Notre duc Patsy est intervenu à Rouen pour expliquer : « […] les ennemis sont déjà parmi nous...cette opération était nécessaire...La Frontière Nord n'est plus sur...la sud est une passoire...des capitales du DR sont tombés, les menaces sont réelles et bien plus grave que l'on peut imaginer. Donc on agit, pour préserver nostre identité Normande […] je vais avoir du mal à dormir et pendant longtemps. […] Mais le seul qui sera tenu responsable sera moi...et j'assume, j'assume de vouloir préserver la Normandie de ce qui c'est passé à Reims et Orléans et d'autres ville du royaume. »

* L’infirmière en chef Layla, la petite infirmière de la plupart d’entre nous qui nous remonte le moral, même quand on l’a, selon ses dires « dans les chausses », a besoin d’aide, alors soldats et soldates on compte sur vous…
A propos de moral, il va falloir faire quelque chose pour que tous les soldats aient la grosse boulasse. On pourrait envisager des roulottes-tavernes sur les nœuds (ou venir avec son curé mais ça serait moins drôle). Aux dernières nouvelles, Timonstre serait en train de mettre au point une injection de calva … Bien sûr votre journal vous tiendra au courant

Des nouvelles du grand tournoi de l’Ost Normand…
Suite à l’annonce officielle du 7 décembre 1456 faite sur les places d’armes de chaque ville nous sommes en mesure de vous annoncer que le tournoi normand se déroulera au mois de janvier. Tout soldat pourra y participer pourvu qu’il se soit inscrit dans le bureau spécialement aménagé à cet effet (pas encore ouvert au moment où nous mettons sous presse). Trois joutes seront proposées : une joute à l’épée, un concours de tir à l’arc et un tournoi à cheval

Agenda
En ce 12 décembre 1456, le mariage du Maître d’armes Charpente et du Varlet Nuage a été célébré en l’église Saint Pierre des peuples de Rouen avec comme témoin de marque, le Duc Patsy.
En ce 14 décembre 1456 la ville de Rouen gagne son match de soule contre la ville de St Ménéhould, en trois tours
En ce 14 décembre 1456, Icemodedx, s’est présenté aux habitants de Rouen en tant que nouvel arrivant, Bienvenue a vous !
En ce 15 décembre 1456, le Sieur Helmasaur est nommé sergent de la ville de Rouen par sa Grasce Patsy de Bec Thomas, Duc de Normandie.

_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 8 Nov - 20:52 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Baronnerie de Creully - Attalus et sa Famille Index du Forum -> Baronnerie de Creully - Attalus et sa Famille -> Au Manoir de Creully -> - Aile Publique -> Bibliothèque Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
onyx © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com